Zoom n° 73: L’autodérision algérienne

Zoom n° 73: L’autodérision algérienne

Ici, on ne listera pas les accusations fallacieuses de l’Algérie contre le Maroc, mais, on s’attardera juste sur quelques faits assez coquins que le régime algérien nous sert depuis quelques temps.

Une précision de taille importante: l’Algérie c’est comme plusieurs autres Etats, qui ont une population brave, courageuse, résiliente et travailleuse, mais qui ont le malheur d’être dirigée par des hommes en déphasage avec les réalités nationales et internationales du fait de leur incompétence et de leur avidité du pouvoir et en espèces sonnantes et trébuchantes. Du coup, chaque acte qu’ils posent, au-delà de leur personne, c’est tout un peuple qui se sent engagé et humilié.

Dans le cadre de leur hostilité persistante, envers le Maroc un grand nombre d'institutions de presse algérienne ont poursuivi leur campagne contre le Maroc. En fait, ils ont récemment mené une guerre médiatique, violant de manière ostensible les normes professionnelles, auxquelles les journalistes sont censés s'engager, mais que faire, dès fois aussi ce faux semblant esprit patriotique mène à des derives et la presse algérienne n y est pas échappée. 

En réalité, la plupart des médias algériens ont rivalisé, avec un enthousiasme sans précédent, pour casser l’élan du Maroc, qui de plus en plus fait l’unanimité en matière de puissance africaine du point de vue économique et politique internationale. On se souviendra tous d’un reportage digne d’un film d’Hollywood réalisé par l’agence de presse algérienne.

La presse algérienne et même espagnole ont simulé un reportage dans...



lequel les journalistes se sont entendus avec les séparatistes, pour présenter à l'opinion publique tant dans leur pays que dans le monde, l'image d'un « peuple » luttant contre l'envahisseur, au milieu de batailles fictives qui deviennent, grâce à la puissance de la propagande médiatique espano-algérienne, une réalité.

Continuant sa croisade contre le Maroc, Alger accuse les Forces armées royales marocaines (FAR) d’avoir tiré un missile sur un convoi de trois camions algériens à destination de la Mauritanie. Poussant ses accusations ubuesques, Alger se permet de préciser que le prétendu missile aurait été tiré lundi à l'aide d'un drone des FAR et aurait tué trois chauffeurs de camion.

Après ses envolées médiatiques par un communiqué de la présidence algérienne, car aucun ministre du gouvernement de Tebboune ne voudra porter le bonnet d’âne, le dit communiqué menace : "Trois citoyens algériens ont été lâchement assassinés par un bombardement barbare de leurs camions". "Plusieurs facteurs indiquent que l'occupant marocain au Sahara occidental a commis ce lâche assassinat avec des armes de pointe.", a déclaré  la présidence algérienne dans un communiqué, sans pudeur. Mais au moment de brandir, encore, des images pour se donner un semblant de courage et de raison, 

L'armée mauritanienne a déclaré lundi qu'aucune roquette n'avait été tirée sur son territoire, une déclaration confirmée par le Maroc.

Quoique « Le Maroc n'a jamais visé les citoyens algériens et ne le fera jamais, quelles que soient les circonstances et les provocations. »

 

Mouhamet Ndiongue

Commentaires