Macron demande à Gabriel Attal de rester afin d'«assurer la stabilité du pays»

Macron demande à Gabriel Attal de rester afin d'«assurer la stabilité du pays»

Le président français, Emmanuel Macron, a décidé de maintenir le Premier ministre, Gabriel Attal, à son poste après les élections législatives qui ont vu le camp politique du gouvernement perdre son rôle de coalition la plus puissante du pays au profit de la gauche dans un Parlement sans majorité claire.

Dans un communiqué, le bureau de Macron a déclaré : "Le Président a demandé à Gabriel de rester à son poste pour le moment afin de garantir la stabilité du pays".

Lundi 08 juillet, Gabriel Attal s'est rendu au bureau de Macron pour présenter sa démission, comme il l'avait déjà indiqué dimanche, suivant les traditions politiques françaises. Il a déclaré qu'il...

était prêt à rester en poste en tant qu'intérimaire, mais que la décision finale appartenait au président.

Dans un contexte connexe, le ministère de l'Intérieur français a annoncé ce lundi les chiffres officiels des partis et coalitions ayant remporté des sièges aux élections de l'Assemblée nationale.

Selon les résultats définitifs du ministère de l'Intérieur, la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale (NUPES) a obtenu 178 sièges, devenant ainsi le premier groupe à l'Assemblée nationale.

La coalition présidentielle "Ensemble" est arrivée en deuxième position avec seulement 156 sièges, alors qu'elle détenait auparavant la majorité avant que le président Emmanuel Macron ne dissolve l'Assemblée nationale.

Le Rassemblement National (RN) se classe en troisième position avec 142 sièges. Suivent les Républicains et divers candidats de droite, qui obtiennent 66 élus. Par ailleurs, 35 sièges ont été attribués à plusieurs petits partis ou à des indépendants.