Le chef de l'ONU nomme une coordinatrice pour la prévention de la famine

Le chef de l'ONU nomme une coordinatrice pour la prévention de la famine

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a décidé, mardi, de nommer l’Australienne Reena Ghelani au poste de coordinateur des Nations Unies pour la prévention de la famine.

Cette décision intervient alors que près de 222 millions de femmes, d'hommes et d'enfants seront confrontés à une insécurité alimentaire aiguë cette année et au moment où de multiples famines se profilent à l’horizon, a indiqué le porte-parole de l'ONU, Stéphane Dujarric lors de son point de presse quotidien, relevant que la situation dans la Corne de l'Afrique est particulièrement préoccupante, avec des millions de vies en danger.

Pour remédier à cette situation, le Coordonnateur dirigera et organisera une réponse cohérente à l'échelle du système à l'insécurité alimentaire croissante, ainsi...



qu'à la sécheresse et à la famine, dans la Corne de l'Afrique et au-delà, a-t-il précisé.

Il a ajouté que Mme Ghelani travaillera en étroite collaboration avec les partenaires humanitaires et de développement aux niveaux régional et mondial, ainsi qu'avec les organismes régionaux et les gouvernements, afin d'assurer une approche coordonnée pour prévenir les pires impacts de l'insécurité alimentaire, résultant des catastrophes induites par le climat et d'autres causes.

Mme Ghelani jouit d’une expérience de 25 ans accumulée dans plusieurs pays comme l'Afghanistan, le Kenya, l'Iran, l'Irak, et la Somalie et le Sri Lanka et dans divers domaines, y compris les affaires humanitaires, la protection de l'enfance, l'aide aux réfugiés et les droits de l'homme, a-t-il le porte-parole.

Commentaires