Maroc-Arabie saoudite : vers un système industriel intégré

Maroc-Arabie saoudite : vers un système industriel intégré

Le Maroc et l’Arabie saoudite ont convenu, lundi 18 avril, de mettre en place une feuille de route pour la création d’un système industriel intégré destiné à accroître les opportunités d’investissement, à générer la valeur ajoutée et à promouvoir les opportunités d’emploi entre les deux Royaumes.

Mezzour a indiqué que les deux parties ont convenu de travailler sur un certain nombre de chantiers, en particulier l’innovation, le capital humain et le chantier de compétitivité intégrée entre les systèmes industriels des deux pays en vue d’entrer sur les marchés avec une double valeur ajoutée.

Dans le cadre de sa politique industrielle, le Maroc s’est engagé dans la diversification de ses produits et de ses exportations, tout comme l’Arabie saoudite grâce à sa « Vision 2030 », en vue de renforcer les échanges commerciaux entre les deux pays, dont la valeur a diminué depuis 2013 en raison de la nature du produit dont la valeur a changé avec l’évolution des prix, notamment les produits pétroliers et plastiques, a fait observer le ministre, expliquant que l’objectif n’est pas la diversification en soi, mais plutôt l’intégration des...



chaînes de production et la valorisation industrielle et commerciale.

Il a souligné que le Maroc vise à investir les énormes potentiels offerts par l’Arabie saoudite, en particulier au niveau des exportations de voitures, qui ont récemment connu une relance remarquable, ainsi que le secteur agricole qui a commencé à diriger son attention vers l’Arabie saoudite et le marché du Golfe en général pour répondre aux demandes urgentes et tirer parti des énormes potentiels dans ce domaine.

Concernant les investissements entre les deux pays, le ministre précisé que le Maroc compte environ 240 investissements saoudiens, tandis que l’Arabie Saoudite compte 11 investissements marocains d’envergure dans l’industrie et le secteur sucrier, relevant que ce fait confirme que le Maroc est un pays qui investit avec ses partenaires et crée de la valeur ajoutée et des opportunités d’emploi.

A savoir que Mezzour a tenu également une réunion avec le ministre du Commerce saoudien, Majid bin Abdullah Al-Qasabi, avec qui il a identifié les priorités de la coopération économique bilatérale et les moyens de renforcer les échanges commerciaux et les investissements de part et d’autre.

 

Commentaires