Zone euro : La pandémie a fortement impacté les indicateurs de croissance des salaires (BCE)

Zone euro : La pandémie a fortement impacté les indicateurs de croissance des salaires (BCE)

La pandémie de coronavirus (Covid-19) et les réponses apportées ont fortement affecté les indicateurs de croissance des salaires dans tous les pays de la zone euro, a souligné, lundi, la Banque centrale européenne (BCE).

Deux ans et demi après le début de la pandémie, le fort impact initial des heures travaillées par personne sur la rémunération par salarié s’est largement atténué, ont estimé les économistes de l’institution monétaire dans une note dédiée à l’analyse des évolutions transnationales de la rémunération par salarié et par heure depuis le début de Covid.

En effet, le ralentissement économique, qui a suivi la pandémie, a provoqué un fort ajustement à la baisse de l’apport de main-d’œuvre dans tous les pays, qui s’est toutefois manifesté en grande partie par une diminution du nombre d’heures travaillées par personne plutôt que par une réduction de l’emploi, a...



relevé la même source.

« Alors que le type de réponse au choc pandémique était le même dans tous les pays dans la mesure où des régimes de protection de l’emploi ont été mis en place, ces régimes différaient fortement à la fois dans la manière dont ils étaient mis en place et dans la proportion de travailleurs qui y participaient« , ont fait observer les économistes. Et de noter que les régimes différaient par leur structure, leur couverture et le degré de subventionnement, relevant que dans la plupart des pays, ils ont pris la forme de régimes de chômage partiel ou de congés.

Malgré l’ampleur du choc et l’impact différent qu’il est susceptible d’avoir selon les secteurs, les changements de composition sectorielle de la croissance des salaires semblent en fait limités d’un pays à l’autre, ajoute la BCE.

Commentaires