Le HCP et le FNUAP veulent renforcer leur coopération

Le HCP et le FNUAP veulent renforcer leur coopération

Le Haut-Commissaire au Plan, Ahmed Lahlimi Alami, s’est entretenu, lundi à Rabat, avec la Directrice régionale du Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP) pour les Etats arabes, Laila Baker, des moyens de renforcer la coopération entre les deux institutions, notamment en matière de planification du recensement général de la population et de l’habitat et d’échange de données.

Lors de ces entretiens, M. Lahlimi a mis l’accent sur le véritable partenariat liant le Haut-Commissariat au Plan (HCP) et le FNUAP, soulignant le rôle du Fonds dans le processus de prise de décision lors de l’élaboration des cartes et du choix du modèle de recensement à adopter.

La coopération entre les deux institutions, mutuellement bénéfique, est de haut niveau eu égard à la spécialisation dans les problématiques liées à la population, une priorité pour le HCP, que ce soit en matière de développement ou de conditions de vie, a-t-il souligné.

Revenant sur la préparation du prochain Recensement Général de la Population et de l’Habitat prévu en 2024, le Haut-Commissaire au Plan a fait part de l’ambition de coopérer avec le Fonds pour apporter une approche nouvelle en matière de formation continue des chercheurs, pouvant s’étaler sur une année, dans le but de faire un recensement à l’aide d’outils technologiques.

Dans un autre sillage, il...



a loué les efforts fournis par le Fonds pour suivre les projets du HCP et comprendre les dimensions de développement des travaux portant sur la population, notant que le monde arabe a besoin de travail continu et profond pour accompagner le développement que connait les sociétés s’ouvrant sur de nouveaux horizons prometteurs.

Pour sa part, Baker a indiqué dans une déclaration à la MAP que la réunion a porté notamment sur la planification du recensement national au Maghreb arabe ainsi que sur l’exploitation des informations qui en découlent pour le développement des pays de manière générale et des régions en particulier.

En outre, les discussions ont évoqué la coopération entre le Fonds d’une part avec le gouvernement marocain et le HCP, d’autre part, notamment en matière d’analyse de données qui résulteront du recensement général en vue de les exploiter pour le développement des politiques de population au Maroc, a-t-elle poursuivi.

Par ailleurs, lors de cette rencontre, Mme Baker a fait part de la volonté du Fonds de bénéficier de l’expérience marocaine en matière d’évaluation des politiques nationales et en matière d’implication de la femme dans le développement du pays de manière général.

Ont pris par à cette rencontre, le Représentant Résident du FNUAP au Maroc, Luis Mora, et le Représentant-Assistant au FNUAP, Abdel-Ilah Yaacoubd.

Commentaires