Les radios algériennes boycottent Khaled par prédilection pour le Maroc

Les radios algériennes boycottent Khaled par prédilection pour le Maroc

Le boycott aurait lieu sur instruction des autorités algériennes en guise de punition pour la récente visite de Khaled au Maroc.

Le chanteur de raï algérien, populaire en Afrique du Nord, était au Maroc au début du mois pour participer à un festival culturel à Asilah. Par ailleurs, il a également rencontré le ministre Abdellatif Ouahbi (Justice) et l'ancien ministre Mohamed Benaissa (Affaires étrangères).

Khaled a été la cible de critiques et de menaces sur les réseaux sociaux pendant des jours. Sa visite au Maroc intervient à un moment où les tensions entre les deux pays voisins sont montées.

Cependant, ce n'est pas...



la première fois que les oreilles de Khaled sont lavées par des Algériens en colère. En raison de ses opinions pro-marocaines, sa musique a été boycottée à plusieurs reprises dans son propre pays et lors des concerts, il est souvent hué en récitant certaines chansons qui font référence au Maroc.

Il n'est pas clair si le chanteur est intéressé, il devrait se produire en Arabie saoudite le mois prochain. Le «roi du raï» était pour la dernière fois dans le royaume islamique (?) en 2017 lorsqu'il partageait la scène avec le rappeur américain Nelly dans la ville portuaire de Djeddah.

Commentaires