Panorapost



Maroc |

Publié le 17 août 2018

Le Maroc préoccupé par les jeunes radicalisés sollicite Europol

Partager cet article :

Le Maroc sollicite la coopération avec Europol pour surveiller étroitement les jeunes radicalisés en Europe, a déclaré le chef de l'agence antiterroriste du Maroc (BCIJ), Abdelhak Khiame.

Le Maroc a mis en place une stratégie pour protéger sa grande diaspora en Europe de la menace de l'extrémisme, a-t-il déclaré dans une interview accordée à l'agence de presse espagnole EFE et lue par North Africa Post.

Un tel accès aidera les services de sécurité marocains à mieux surveiller les jeunes radicalisés en Europe, a-t-il déclaré.

L'interview a été réalisée pour commémorer les attentats de Barcelone perpétrés par des jeunes espagnols d'origine marocaine rappelle la même source.

Pour Khiame, l'une des principales leçons tirées des attaques de Barcelone est la nécessité de renforcer l'échange d'informations entre les différents services de renseignement.

Il a déclaré que la coopération avec les services de renseignement espagnols était « excellente », exhortant les autres pays européens à faire de même.

A cet égard, North Africa Post déclare qu’il a déploré que les services français n’aient pas contacté leurs homologues marocains concernant l’auteur d’un récent attentat terroriste, précédemment signalé par les services marocains.

Les services de sécurité marocains et espagnols ont mené plusieurs opérations conjointes pour démanteler des cellules terroristes, le dernier en date de mai dernier avec ses membres arrêtés dans la ville marocaine de Fnideq (nord du Maroc) et à Bilbao.

La rédaction

Partager cet article :

Commentaires