Panorapost



Mondial |

Publié le 20 juin 2018

Maroc-Portugal : 0-1, le Maroc éliminé… « avec les honneurs » peut-être mais éliminé

Partager cet article :

Mardi 20 juin 2018, Moscou, stade Loujniki. Par un temps ensoleillé et une températiure clémente de 20°, près de 80.000 spectateurs ont pu admirer une équipe nationale marocaine pleine d’entrain, sûre d’elle-même, enchaînant les phases de jeu et clairement dominayrice face au Portugal… qui a gagné à la fin, et depuis le début.

En effet, dès la 4ème minute, Cristiano Ronaldo marque. 1-0 pour le Portugal, score qui restera inchangé jusqu’au coup de sifflet final. Et pourtant, on ne peut rien reprocher aux Marocains, sauf un manque de réalisme pour concrétiser. Ils ont gardé la balle 53% du temps, ont eu  16 tirs contre la cage de l’adversaire, dont 4 cadrés (2 au Portugal), et ils ont aligné 355 passes réussies contre 287 pour leurs adversaires. Mais ces derniers, champions d’Europe en titre, ont remporté la partie, et mis un pied en 8èmes de finale.

Les Marocains sont disqualifiés, n’ayant marqué aucun but… contre leur adversaire du moins. Ils sont même les premiers à sortir du tournoi, bien qu’ils leur reste un match à disputer, contre l’Espagne.

On retiendra de ce match l’extraordinaire prestation de Noureddine Amrabat qui s’est manifestement de la commotion cérébrale qu’il a eue contre l’Iran et des petites gifles à lui assénées par le staff médical, et qui nous ont valu les risées du monde.

Voilà ce qu’a dit le sélectionneur Hervé Renard de ce match : « Nous nous sommes qualifiés pour la Coupe du monde pour la première fois en 20 ans et nous avons prouvé que nous savons jouer au football grâce à des bons joueurs. Malgré la difficulté de ce match, nous aurions dû être plus efficaces. Nous avons eu de nombreuses occasions de but, mais c’est le football.

Le public et les joueurs ont été fantastiques. Dans ce stade de Moscou, nous avions l’impression de jouer à Casablanca et ça nous a beaucoup aidés. C’est une image, un soutien que l’on ne peut jamais effacer de la mémoire.

Je suis fier de tous les joueurs tout comme tout le peuple marocain l’en est. Dans le football, il y a des choses contre lesquels il ne faut pas lutter. Dans ces deux matchs de poule, nous avons montré qu’on joue au football et laissé une excellente impression.

Amrabat a été un véritable guerrier. Il en voulait tellement de jouer et a fourni une excellente démonstration de ses qualités et l’équipe a joué offensivement contre une formation qui excelle en contres. Nous avons pris des risques sans être récompensés.

On est bien et on est tombé avec les honneurs. C’est le sentiment qui anime le groupe ».

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires