Panorapost



Mondial |

Publié le 17 avril 2018

Décompte provisoire des votes en faveur du Maroc pour le Mondial 2026

Partager cet article :

La Task force est là… cette équipe de cinq personnes, dont des cadres de la FIFA, mandatés par l’organisation pour superviser les pays et villes candidats à l’organisation du Mondial 2026 de football est arrivée lundi 16 avril au Maroc, et elle se trouve aujourd’hui à Marrakech. Les membres de cette commission nous viennent des Etats-Unis, du Canada et du Mexique, et visiteront plusieurs villes et installations dans le royaume.

Cela étant, et puisque cette Task force a le pouvoir d’éliminer une candidature, et si tel n’est pas le cas, voici le décompte provisoire, et très indicatif, des voix qui se porteront, ou pourraient se porter sur le Maroc. Il y a deux types de soutiens, les groupés et les nationaux.

La CAF : la Confédération africaine de football, menée par le Malgache Ahmad Ahmad, a déclaré son plein et entier soutien à la candidature du Maroc, soit 54 fédérations. Sachant que l’Afrique du Sud et l’Algérie se sont déclarées résolu mènent en faveur du dossier marocain, on peut escompter 50 voix au minimum sur le continent.

La Ligue arabe : ils sont 21 pays, la Syrie ayant été suspendue en 2011, à avoir apporté leur soutien à la candidature marocaine. Si on en exclut les pays arabes africains, cela en laisse 11 au Moyen-Orient.

Les soutiens nationaux : il s’agit de la France, de la Belgique et de la Russie.

Le Maroc en est, donc, en principe, à environ 65 voix, sachant que les trois pays européens qui le soutiennent présentent le double avantage de leur influence sur les pays de leur région et sur leur parfaite connaissance, et influence encore, au sein de la FIFA, qui pourrait être amenée à disqualifier le Maroc au niveau de son dossier, par le Conseil de la FIFA, avant même la tenue du congrès à Moscou, le 13 avril.

Un des responsables officiels du Comité de candidature a affirmé à PanoraPost que « la Russie détient les clés des votes de pas moins de 17 fédérations, comprenant certains pays européens et ceux d’Asie centrale. Or, la Russie nous soutient d’abord par conviction, ensuite par opposition aux Etats-Unis. Et il en va de même également pour la Chine, qui souhaite réussir son intégration en Afrique ».

Cela pourrait déjà porter le nombre de fédérations qui voteraient pour le Maroc à près de 90 pays, et nous n’en sommes encore qu’au début de la campagne mondiale qu’entreprend Moulay Hafid Elalamy, président du Comité de candidature marocain, et son équipe.

Question : Comment une Task force, formée de 5 technocrates, dont 2 sont des salariés de la FIFA, peut-elle prendre sur elle de disqualifier une candidature regroupant près d’une centaine de fédérations nationales – sur les 104 requises –… sans se disqualifier elle-même ? Réponse à cette question dans quelques semaines.

Aziz Boucetta

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires