Panorapost



Maroc |

Publié le 13 novembre 2017

Le PJD prépare son congrès, mais tangue

Partager cet article :

Deux réunions du secrétariat général du PJD en fin de semaine dernière, les deux consacrés au prochain congrès du parti, prévu les 9 et 10 décembre à Rabat. Les dirigeants du parti ont noté les récentes sorties de responsables du Mouvement Unicité et Réforme contre un 3ème mandat de l’actuel secrétaire général du parti, Abdelilah Benkirane.

Jeudi 9 décembre, le secrétariat s’est donc réuni, pour discuter des différents points à lui soumis par les commissions préparatoires, mais en filigrane et dans l’esprit de tous, le mode d’élection du secrétaire général... Voici un mois, il avait été proposé d’amender l’article 16 des statuts, qui limite le nombre de mandats à deux pour le SG et le président du Conseil national, mais il a été proposé également de modifier l’article 37, qui permet aux ministres de siéger au SG ès-qualité.

La réunion du 9 novembre a admis les différences et les divergences, expliquant que cela montrait la vivacité du parti, mais mettant en garde contre tout dérapage, contre toute attaque des membres du parti.

Samedi 11 novembre, une autre réunion, présidée cette fois par le secrétaire général-adjoint Slimane Elomrani, est revenue sur ces deux points et un communiqué du parti indique que des décisions ont été prises, sans pour autant les mentionner ou les détailler.

Il semble que, aujourd’hui, le parti traverse l’une de ses plus graves crises depuis sa création au début des années 2000. Mais les crises qu’il avait connues étaient exogènes, le PJD étant alors attaqué depuis l’extérieur. Aujourd’hui, le problème vient du secrétaire général, qui ne se résout pas à partir…

AB

Partager cet article :

Commentaires