Panorapost



Maroc |

Publié le 02 novembre 2018

Dialogue social : Le gouvernement propose une nouvelle offre aux syndicats

Partager cet article :

Le chef du gouvernement Saad Eddin ElOtmani a déclaré jeudi soir que le gouvernement tenait à résoudre les problèmes de nature sociale de manière pragmatique et objective, en tenant compte des exigences des citoyens et de leurs besoins fondamentaux.

ElOtmani a déclaré lors d'une réunion spéciale avec plusieurs médias nationaux que le gouvernement attachait une grande importance au dialogue social et l'encourageait en tant que responsabilité conjointe du gouvernement et des centrales syndicales, soulignant que le gouvernement était déterminé à faire de ce dialogue un succès.

Le Premier ministre a évoqué la réunion des syndicats qui devait avoir lieu vendredi dans le but de parvenir à un accord prévoyant une nouvelle offre salariale et une augmentation de la compensation familiale. Il a expliqué que le gouvernement avait pour objectif de mener une action sociale plus complète, incluant plusieurs autres groupes.

Dans un contexte connexe, ElOtmani a confirmé que le gouvernement procédait à une réforme globale des systèmes de retraite, soulignant que les problèmes des fonds de pension ne concernaient pas uniquement le Maroc.

S'exprimant au sujet de l'horloge légale du royaume, ElOtmani a expliqué que l'adoption de l'heure d'été (GMT +1) était en quelque sorte nécessaire, car le changement d'horaire quatre fois par an est une série de conséquences négatives, soulignant que le maintien de la sécurité énergétique pendant Les périodes avec une consommation d'électricité accrue dictent cette procédure.

Dans ce contexte, le Premier ministre a souligné que l'étude sur laquelle se fondait cette décision serait prochainement publiée, soulignant que des consultations étaient en cours sur la modification et l'adéquation du temps de classe.

« Nous continuons à évaluer et l'heure d'été ne peut être abandonnée », a-t-il déclaré. « Il est important de rationaliser la facture énergétique et de prévenir les coupures de courant pendant les périodes de pointe », a-t-il déclaré.

Au sujet de la gratuité de l'enseignement, ElOtmani a de nouveau mis l'accent sur le secteur libre, soulignant qu’ « il n'y a aucune intention ni discussion concernant le retrait de sa gratuité ».

En ce qui concerne le secteur de l'exploitation, ElOtmani a expliqué l'existence de plusieurs mesures incluses dans le projet de loi de finances afin de réduire le chômage en encourageant le secteur privé, les associations et l'auto-traitance, ainsi que la signature d'accords régionaux afin que les parties puissent engager une politique d'exploitation en plus d'une composition appropriée avec le marché du travail. Développer la formation professionnelle et créer de nouveaux centres orientés vers des professions prometteuses et encourager les investissements industriels nationaux et étrangers pour stimuler ce secteur.

« Nous avons maintenant un programme de distribution des terres des masses aux détenteurs de droits de l'Ouest et de la région d'Al Haouz dans le cadre de la Charte du Millennium Challenge et nous étudions comment résoudre les problèmes liés à la propriété des droits pour éliminer le brouillard de la possession de ces terres. », a déclaré le chef du gouvernement.

MN

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires