Panorapost



Business |

Publié le 10 octobre 2018

La saison agricole démarre, le CAM accélère…

Partager cet article :

Nous sommes en octobre et la pluie ne s’annonce pas très lointaine… Pleuvoir, c’est bien, mais travailler le sol, c’est mieux. Avoir de l’ambition, c’est bien encore, mais en avoir les moyens, c’est nettement mieux. Le Crédit agricole du Maroc est là pour ça, justement, ajustant ses offres et se préparant à la saison. Revue de détail.

Le leasing vert pour les agriculteurs mécanisés. Pour une agriculture profesionnelle et extensive, rentable et véritablement exploitable, il faut du matériel, et le matériel, cela coûte cher. Alors Le CAM lance CAM Leasing, première société du genre…

Le leasing « vert » se donne pour mission le financement de la mécanisation de l’agriculture (tracteurs, moissonneuse batteuse et tous autres machines, matériels et équipements agricoles) et l’accompagnement de l’ensemble des industries agro-alimentaires. Ce faisant, le CAM poursuit son objectif de répondre aux indications du Plan Maroc Vert et aux sollicitations des agriculteurs, désireux d’améliorer leur productivité et leurs revenus et d’inscrire leur activité dans un cadre de développement durable.

Akhdar Bank pour une clientèle exigeante. Il s’agit d’une banque participative qui développe, en plus des produits classiques, une panoplie d’offres dédiées au secteur agricole et couvrant l’ensemble des besoins des agriculteurs. Avec ses 8 agences déjà ouvertes et déployées sur le territoire national, Akhdar Bank est le fruit d’un partenariat stratégique entre le GCAM (51% du capital) et ICD (49% du capital) : filiale de la Banque Islamique de Développement du secteur privé membre du groupe BID.

Une politique de facilitation de l’accès au financement. En matière de crédit, demandeurs et offreurs d’argent existent, il suffit juste de les mettre en relation et de faciliter les démarches des premiers auprès des seconds. Pour cela, le CAM a mis en place, pour la campagne agricole 2018-2019 un dispositif spécifique décliné comme suit :

1/ Dépôt à l’avance des demandes de crédit et simplification des procédures :   Lancement du dépôt des demandes de financement dès le 1er septembre afin que les fonds puissent être débloqués dans les délais requis tandis que les intérêts ne courent qu’à partir de la date d’utilisation effective.

2/ Actualisation des normes de financement : Révision à la hausse des plafonds des montants accordés afin d’être plus en phase avec les coûts réels de production.

3/ Renouvellement automatique du crédit Achamil après paiement des intérêts : continuité dans le financement dès lors que les intérêts sont réglés afin de permettre aux agriculteurs de poursuivre leurs activités indépendamment des aléas climatiques.

La digitalisation du service accentue la modernisation de l’activité. Le CAM a mis en place toute une batterie de produits digitaux afin de faciliter les démarches bancaires, de fluidifier les relations entre banque et clients : cela passe par le Relais digital, le Beztan-E et d’autres produits rendant immédiat et instantané l’usage bancaire avec le CAM.

En 2017-2018, et avec son million de comptes d’agriculteurs, le CAM a débloqué pour las aison agricole passée 5,49 milliards de DH dont 4,9 milliards de crédits distribués via la Banque commerciale, 280 millions par le biais de Tamwil Al Fellah, et 310 millions au travers de la Fondation ARDI. Cela a donné, entre autres, une récolte céréalière de plus de 100 millions de quintaux.

AB

 

 

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires