Panorapost



Business |

Publié le 10 août 2018

La VOD (Vidéo à la Demande), la TV de demain

Partager cet article :

Vidéo à la Demande ou la télé de demain s’est développée depuis le début des années 2000 à la suite de l’explosion des accès à très haut débits proposés aux particuliers. Son principe repose sur une diffusion unicast. Il est une évolution logique des technologies de télédiffusion, par exemple la télévision à la carte. Plus souple pour les clients, qui s’affranchissent des horaires de diffusion.

Le concept

Son concept est pourtant assez simple, l’aide d’un décodeur numérique ou d’un ordinateur, l’utilisateur peut commander des films ou des émissions de télévision qui sont stockés sur des serveurs. L’utilisateur dispose d’un temps de location prédéterminé pour le film ou l’émission qu’il a commandé et à l’aide de sa télécommande il dispose des mêmes fonctions qu’un magnétoscope, notamment la pause, l’avance ou le recul rapide.

L’utilisation de vidéo à la demande peut se faire sur n’importe quel système pouvant accéder à des vidéos en lecture continue (en « streaming ») et les visualiser. À l’origine accessible uniquement par des ordinateurs de type PC, Aujourd’hui, on assiste à la multiplication d’outils spécialisés acceptant l’utilisation de ce service dont :

Les centres de media, qui sont des systèmes multimédias « de salon » destinés à regrouper les différents systèmes déjà existants : lecteur DVD, décodeur/tuner hertzien/satellite, lecteur MP3, magnétoscope numérique. Ils ont les caractéristiques des PC multimédia, avec plus d’ergonomie.

Les smartphones et tablettes compatibles 3G ou 4G, qui sont des hybrides entre un téléphone classique et un PDA : accès aux réseaux mobiles haut débit (comme l’UMTS en Europe et le LTE partout dans le monde), grand écran, accès Wi-Fi/Bluetooth/WLAN pour la connexion à internet et à des périphériques multimédia, système d’exploitation supportant des lecteurs multimédias.

Les consoles de jeux de septième génération, qui s’adaptent pour obtenir les fonctionnalités d’un Media Center : Xbox 360, PlayStation 3 ou 4, en sont des exemples.

La vidéo à la demande est aussi utilisée en interne dans les espaces collectifs (sociétés, hôpitaux, prisons, hôtels etc.). Cette technique permet à un utilisateur de visionner un film sur un ordinateur ou une télévision (par l’intermédiaire d’une set top box) connecté sur le réseau informatique du lieu. Cela peut permettre également suivant la configuration de regarder en direct les chaînes de télévision et de mettre en pause la lecture pour reprendre ultérieurement celle-ci à l’endroit précis de la pause.

Avec la démocratisation avec des appareils connectés ci-dessus cités, il y a Donc une explosion de la consommation avec la génération née dans les années 70 qui est toute connectée.  Ce phénomène est accentué par les appareils mobiles, tant par leur prix unitaire que par le coût et la rapidité d’accès au réseau internet.  

L’évolution spectaculaire de le VOD

Selon une étude de Nielsen, une société internationale de management de la performance, le système de la VOD est utilisé par près de deux tiers des internautes dans le monde (65%).

Nbr d’utilisateurs (en millions) de services de vidéo à la demande dans le monde de 2016 à 2021 – Source : statista.com

Selon une étude de statista.com, réalisée en 2018 dans 16 pays, les jeunes de 18 à 24 ans utilisent le plus la VOD avec 39 minutes/ jour suivis des personnes âgées de 25 à 34 ans avec 21 minutes par jour (voir tableau pour suite).

-              Les 18-24 ans utilisent la VOD en moyenne 39 minutes / jour

-              Les 25-34 ans utilisent la VOD en moyenne 21 minutes / jour

-              Les 35-44 ans utilisent la VOD en moyenne 22 minutes / jour

-              Les 45-54 ans utilisent la VOD en moyenne 12 minutes / jour

-              Les 55- 84 ans utilisent la VOD en moyenne 8 minutes / jour

D’après Futuresource Consulting, la VOD va s’imposer de manière encore plus importante : « 2017 a été l’année où les dépenses annuelles de la VOD ont dépassé celles des produits physiques, mais d’ici 2021 la VOD représentera 70% des dépenses totales des foyers pour la vidéo à domicile car les ménages seront abonnés à plusieurs services d’abonnement à la demande, services qui contribueront à cette croissance. »

Cependant, il faudra être attentif aux attentes des consommateurs. La réussite d’une plateforme dépendra de son contenu et de l’expérience utilisateur :

-              Il doit être exclusif pour attirer de nouveaux abonnés ;

-              Un design épuré, une utilisation simple et la plus intuitive possible ;

-              Un service sans publicité ;

-              Proposer une expérience la plus personnalisé possible afin de fidéliser au maximum.

inwi, pionnier de la VOD            

En 2016, inwi avait tissé un partenariat avec Shahid Plus et ce fut une première au Maroc.

Shahid plus est la plus grande bibliothèque de contenus arabe au monde avec un accès à des films et séries, ainsi qu’un bouquet de contenus destinés aux enfants.

Aujourd’hui, inwi et Iflix lancent la VOD pour tous

inwi et Iflix ont récemment conclu un accord de partenariat, qui offre à l’ensemble des clients de l’opérateur membres du Club inwi, un accès gratuit au service de Vidéo à la Demande (VOD) de Iflix, riche de milliers d’heures de films et séries primées à l’international.

Pour y accéder ? Rien de plus simple ! Le client n’a besoin que d’adhérer au club inwi en s’inscrivant gratuitement sur www.club.inwi.ma. Puis, il doit se rendre sur www.iflix.com/inwi ou en téléchargeant l’application « Iflix » depuis un smartphone/tablette pour créer un compte gratuitement et profiter du meilleur contenu du moment.

Films, séries, documentaires, programmes TV… Iflix est l’une des plus grandes plateformes internationales de vidéos à la demande. Leader en Asie, au Moyen-Orient et en Afrique, son catalogue compte des milliers de contenus, classés par genres et destinés à tous les membres de la famille.

Grâce à ce partenariat, les clients membres du club inwi peuvent accéder, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 gratuitement, à l’ensemble du catalogue Iflix. Ils peuvent alors sélectionner et visionner le contenu de leur choix de manière illimitée et sans coupures publicitaire sur 5 appareils : smartphone, tablette, ordinateur, etc. Ils peuvent également librement télécharger le programme et le visionner hors connexion au moment de leur choix.

 À travers ce nouveau partenariat, inwi réaffirme la solidité de ses infrastructures et de son réseau pour offrir à ses abonnés un service de streaming premium et de grande qualité. L’opérateur global des télécommunications poursuit également ainsi ses efforts d’innovation pour être à l’avant-garde du secteur et offrir à ses abonnés des produits et des services inédits, en cohérence avec son engagement social fort : Internet pour tous !

«inwi donne une nouvelle preuve de cet engagement et lui donne du sens. Internet pour tous ne se limite pas à faire accéder le plus grand nombre de Marocains à une connexion Internet, mais également de leur permettre de bénéficier de services de contenus à forte valeur ajoutée comme le catalogue Iflix justement », explique Hassan Fouda, Directeur Marketing B2C chez inwi.

Pour se connecter, rien de plus simple. Le client inwi est simplement invité à télécharger gratuitement l’application Iflix puis d’activer son compte sur www.iflix.com/inwi.

«inwi est un opérateur proche de ses clients, qui les écoute et qui anticipe leurs besoins. Aujourd’hui, les habitudes de consommation de la télévision évoluent partout dans le monde, y compris au Maroc. La démocratisation des solutions de connexion à très haut débit comme i-dar Duo et les solutions mobiles révolutionnent notre rapport à la vidéo. Désormais, c’est le téléspectateur qui décide de l’heure et du support sur lequel il souhaite visionner son programme. Grâce au partenariat conclu avec Iflix, et sa stratégie d’Internet pour tous, inwi donne aujourd’hui cette possibilité à ses millions de clients», explique Hassan Fouda, Directeur Marketing B2C chez inwi.

Iflix propose à travers ses collections de films, séries et documentaires, du divertissement venant de différentes industries cinématographiques : Hollywood, Bollywood, Moyen-Orient, et Asie en multilingues dont la Darija.

Depuis son lancement en juin 2017 dans la région MENA, Iflix a connu une croissance exponentielle dans la région, élargissant son empreinte à travers huit pays au Moyen-Orient.

«Avec un taux de pénétration d’internet de 58% grâce notamment au mobile, le Maroc est l’un des marchés les plus prospères avec un potentiel indéniable», a commenté Ihsane Moutaib, Directeur Général d’iflix Maroc. « Nous avons trouvé en inwi le partenaire idéal pour offrir nos services aux marocains, et répondre à la demande croissante de divertissement de qualité dans le pays. Nous sommes impatients de proposer le contenu d’Iflix aux clients de inwi. C’est un grand début pour ce que nous pensons être un partenariat durable et réussi ».

Livestream

Livestream est une plate-forme de diffusion en direct sur Internet de vidéos filmées par webcam. Elle offre des services gratuits sponsorisés et en premium.

Pour les utilisateurs, Livestream propose des chaînes classées par catégories très explicites :

News, pour les chaînes d'information, parfois en continu

Entertainment, pour les chaînes de divertissement ou majoritairement de divertissement

Music, pour les chaînes musicales

Sports, pour les chaînes sportives ou d'info sportives.

Toutefois, l’essor du livestream est plus particulièrement visible dans certains domaines :

-              Le sport (consommer majoritairement en streaming ou sur les réseaux sociaux)

-              Infotainment (ex : débats politique etc.)

-              Célébrités / artistes (les artistes interagissent très souvent avec leurs fans via le livestream)

-              Jeux vidéo (ex : Youtube Gaming, Twitch etc.).

Games, pour les chaînes dédiées aux jeux vidéo.

Côté diffusion, Livestream utilise la technologie Flash pour son lecteur, mais aussi pour son interface de diffusion utilisée par les propriétaires de chaînes. Depuis le 2 décembre 2009, Livestream permet à tous ses utilisateurs de proposer une diffusion 16:9 au lieu du 4:3 classique.

AB

Partager cet article :

Commentaires