Panorapost



Business |

Publié le 02 juillet 2018

L'Algérie met en garde l'Arabie saoudite et la Russie contre l'augmentation de la production pétrolière

Partager cet article :

La Russie et l'Arabie saoudite seront confrontées à des conséquences désastreuses si elles augmentent leur production de pétrole, a déclaré le chef de la compagnie énergétique de l'Etat.

« Les pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et le principal producteur russe de pétrole non-OPEP devraient maintenir le pacte d'Alger qu'ils ont forgé en septembre 2016 pour que les prix du pétrole continuent d'augmenter », a déclaré Abdelmoumen Ould Kaddour, PDG de Sonatrach.

« Une baisse du prix du baril ne servira pas les intérêts des grands producteurs de pétrole », a souligné M. Kaddour.

Les remarques de Kaddour sont venues suite à la conclusion de la Conférence mondiale sur le gaz (WGC) qui s'est tenue dans la capitale américaine de Washington DC.

Il a expliqué qu'il était difficile d'anticiper comment le marché s'intégrerait à une éventuelle augmentation de la production de pétrole brut des principaux producteurs, en référence à l'Arabie saoudite et à la Russie. "Nous ne savons pas comment le marché va réagir, mais les prix vont certainement diminuer."

« La réunion de Vienne [4ème réunion de l'OPEP] a cherché à maintenir la production. Comme le Venezuela et la Libye n'ont pas réussi à produire, les pays de l'OPEP ont décidé d'augmenter leur production d'un million de barils pour compenser », a noté le PDG de Sonatrach, ajoutant: « C'est la raison pour laquelle les prix sont au même niveau. »

La proposition d'augmentation de la production de pétrole, a souligné M. Kaddour, sera discutée lors de la prochaine réunion conjointe des producteurs de l'OPEP et des pays non membres de l'OPEP qui se tiendra à Vienne le 22 septembre.

Trump demande aux Saoudiens d'augmenter la production de pétrole à des prix plus bas

Moscou et Riyad ont récemment annoncé leur souhait de pomper davantage de pétrole après une hausse relative des prix, suggérant une augmentation de production de 1,5 million de barils par jour à partir de septembre prochain.

Samedi, le président américain Donald Trump a déclaré sur Twitter qu'il avait convenu avec le roi saoudien Salman Bin Abdelaziz que la première nation de l'OPEP augmenterait la production de pétrole de deux millions de barils.

Les prix du pétrole ont augmenté hier après la propagation des inquiétudes sur le fait que les sanctions américaines sur l'Iran bloqueraient une grande quantité de brut des marchés mondiaux.

MN

Partager cet article :

Commentaires