Panorapost



Maroc |

Publié le 13 avril 2018

Sécurité personnelle : Maroc 3 éme pays le plus sûr du continent et 43 éme au niveau mondial

Partager cet article :

 

L’Institut Gallup a établi un indice de sécurité personnelle dans 135 pays, dont 37 pays africains

Alors que les performances macroéconomiques s’améliorent sur le continent, l’Afrique continue de faire face à un taux de criminalité encore élevé comme le constate The Gallup Organization, une structure américaine connue pour les différents sondages qu’elle effectue régulièrement. Une situation qui serait le fruit d’une répartition trop inégale des fruits de la croissance.

Comme c’est déjà le cas en ce qui concerne l’indice de développement humain ou encore celui concernant la perception de la corruption, le continent africain – et surtout l’Afrique subsaharienne – occupe les profondeurs du classement mondial 2017 en matière de sécurité et d’ordre public, établi par l’organisation Gallup.

Ce classement est basé sur un indice issu d’un sondage réalisé auprès de 136 000 personnes dans 135 pays – dont 37 pays africains - dans le monde en 2016, et qui permet d’évaluer le sentiment de sécurité des personnes et leurs expériences personnelles en matière de criminalité et d’application de la loi.

Pour ce faire, un certain nombre d’information sont collectées. Celles-ci concernent principalement : la confiance des populations dans la police locale ; le sentiment de sécurité en marchant seul la nuit dans la ville ou la région de résidence ; les cas de vols subis par les personnes interrogées ou par leurs proches ; ou encore les cas d’agression dont les personnes interrogées ou leurs proches ont été victimes.

Un lien entre taux de criminalité et développement économique et social

A travers cet index, l’organisation Gallup estime qu’il existe d’étroites relations entre le sentiment personnel sécurité et les questions liées au développement économique et social. De sorte à renforcer l’idée que les taux de criminalité élevés peuvent altérer la cohésion sociale et nuire à la performance économique.

Pour Gallup, il est important donc de continuer à suivre de tels indicateurs, d’autant plus que l’organisation des Nations Unies vise à « promouvoir des sociétés justes, pacifiques et inclusives », dans le cadre de ses objectifs de développement durable.

Un indice de sécurité toujours problématique en Afrique subsaharienne

Selon l’indice 2017 sur la sécurité et l’ordre public dans le monde, plus de six personnes sur dix dans le monde disent avoir confiance dans leur police locale (68%) et se sentir en sécurité lorsqu’elles marchent seules la nuit (64%). Une personne sur sept (14%) affirme avoir eu des biens volés durant l’année de référence de l’enquête et 6% disent avoir été agressés.

Toutefois, comme lors des précédentes éditions du rapport, les personnes vivant en Amérique latine et dans les Caraïbes, ainsi que celles vivants en Afrique subsaharienne sont les moins susceptibles de se sentir en sécurité dans leurs communautés. Les deux zones ont en effet obtenu des scores pratiquement inchangés dans les index en 2016 et en 2017.

Cas du Maroc

D’après l’Institut Gallup, le royaume est le 3 éme pays le plus sûr du continent et aussi le 43 éme au niveau mondial.

Les performances du Maroc sans doute liées à la lutte contre la criminalité surtout le terrorisme où les autorités sont toujours sur le qui-vive et les tensions à Jerada et au sahara ont aussi participé à accentuer la vigilance des autorités sur la circulation des armes.

 

 

 

 MN

 

 

 

 

 

 

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires