Panorapost



International |

Publié le 10 février 2018

Un F-16 israélien abattu alors qu’il survolait la Syrie

Partager cet article :

Un avion de combat F-16 israélien s'est écrasé en Israël et l'un des pilotes a été gravement blessé ce samedi, après avoir essuyé des tirs de la défense anti-aérienne syrienne. Les versions israélienne et syrienne divergent quant aux motifs de la présence du chasseur dans le ciel syrien, mais ce qui est sûr est qu’il s’y trouvait, avant d’être visé et touché par un missile antiaérien.

Selon l'armée israélienne, le chasseur ciblait des positions iraniennes en Syrie et s’est envolé après que l’armée ait intercepté un drone iranien venu du territoire syrien. Il s’agit d’une première, car jamais auparavant, Tel Aviv n’a reconnu avoir visé des positions iraniennes en Syrie. Mais Tsahal n’a pas indiqué les raisons du crash, tir antiaérien, panne ou erreur de pilotage.

De son côté, Damas affirme avoir repoussé une attaque aérienne israélienne, quelques heures après d'autres raids israéliens contre des cibles du centre de la Syrie, selon l'agence officielle Sana. L'agence n'a pas précisé dans l'immédiat les cibles visées dans le cadre de cette deuxième attaque.

« La Syrie a le droit à la légitime défense », a expliqué un responsable iranien, affirmant que « l'Iran n'a pas de présence militaire en Syrie et a envoyé uniquement des conseillers militaires en Syrie à la demande du gouvernement syrien ». « Nous ne cherchons pas l'escalade, mais nous sommes prêts à différents scénarios », a affirmé pour sa part le porte-parole de l'armée israélienne. Tsahal s'est cependant dit prêt « à faire payer cher l'Iran et la Syrie, qui jouent avec le feu ».

Face à l'accroissement des tensions, la Russie est intervenue à la mi-journée, appelant « toutes les parties à la retenue ».

Agences

Partager cet article :

Commentaires