Panorapost



Maroc |

Publié le 04 janvier 2018

Téléconférence spatiale entre étudiants marocains et la station internationale spatiale

Partager cet article :

C’est une première dans l’histoire du monde arabe. Ce mercredi 3 janvier a témoigné de la première communication spatiale dans l'histoire du monde arabe, qui a eu lieu à l'École nationale supérieure d'informatique et d'analyse des systèmes (ENSIAS), relevant de l'Université Mohammed V de Rabat, en commémoration du 25ème anniversaire de l’établissement.

L’événement a donc été organisée dans le cadre du programme Radio Amateur ISS (ARISS), en partenariat avec la fondation de l'espace KSF Space, la NASA, l'Agence spatiale européenne (ESA) et Maroc Télécom, permettant à plusieurs étudiants de l’ENSIAS de discuter sous forme de téléconférence spatiale, avec des membres de l'équipage de la station internationale spatiale (ISS).

La téléconférence, diffusée en direct sur les réseaux sociaux de la fondation KSF Space, s'est déroulée en présence du secrétaire d’État chargé de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Khalid Samadi, du directeur général de la fondation de l'espace "KSF Space" Mohamed Kayyali et du directeur de l’ENSIAS, Mohamed Essaaidi, ainsi que des représentants de la NASA et de l’ESA et plusieurs chercheurs et scientifiques nationaux et internationaux.

Les questions-réponses des participants ont touchées à plusieurs thématiques, afférent à la vie au sein de la station spatiale, la recherche spatial et sa relation avec le biomédical, les applications de l'intelligence artificielle actuellement utilisées dans les missions spatiales, les efforts de l’humanité dans la conquête de l’espace, les prochaines missions de l'ISS, notamment dans la prévention des catastrophes naturelles à travers la surveillance et le contrôle depuis l'espace des débris spatiaux, les risques qu'encourt l'ISS en cas de météorite et la thématique du contrôle des objets.

A cette occasion, M. Samadi a affirmé que « cette communication spatiale permettra au Maroc de multiplier ses réseaux scientifiques et de s’inscrire davantage dans l’exploration aérospatiale et à l’ENSIAS de s'ouvrir sur davantage de pistes de coopération en technologie de l'espace, en adéquation avec les orientations de l’Agence de développement numérique (ADN) et avec la contribution de l’agence nationale de réglementation des télécommunications en matière de financement de la recherche technologique».

WA, avec MAP

 

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires