Panorapost



Business |

Publié le 09 novembre 2017

OCP Group monte, mais bute sur la TVA de l’Etat

Partager cet article :

L’agence de notation Fitch Ratings vient de confirmer la note du Groupe Office chérifien des phosphates, BBB-, avec perspectives négatives. L’agence annonce que cette note pourrait s’améliorer si l’Etat paie ses dettes au Groupe, fleuron de l’industrie pétrolière et numéro 1 mondial en termes d’exportation et de fabrication d’engrais.

Au titre des arriérés TVA, l’Etat marocain doit rembourser à l’Office la somme de 18 milliards de DH, soit environ 2 milliards de dollars. Fitch ne manque pas de souligner que cette créance du Groupe sur l’Etat exerce une forte pression sur ses ressources financières, du fait d’une conjoncture difficile – par les cours mondiaux tirés à la baisse – et chargée – par les différents et nombreux investissements d’OCP.

Cependant, Fitch maintient la note du Groupe en raison de ses très nombreux et forts atouts : sa structure de coût compétitive, son positionnement international sectoriel sur les marchés, ses très importantes réserves de roche (75% des réserves mondiales), et l’avancement de son programme d’investissement qui portera le Groupe dans les années à venir.

De plus, Fitch Ratings note et constate qu’en cas de difficultés financières, l’OCP pourra compter sur le recours à l’Etat pour soutenir et préserver son programme d’investissement, tant au Maroc qu’en Afrique.

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires