Panorapost



Economie |

Publié le 14 août 2017

Abdellatif Jouahri, conseiller ou non au cabinet royal ?

Partager cet article :

Cela fait aujourd’hui plusieurs semaines que l’on  entend dire que le wali de Bank al-Maghrib, l’un des postes les plus importants, les plus difficiles et les plus convoités, serait sur le départ. Des noms ont même circulé pour le remplacer. On vient de dire qu’Abdellatif Jouahri serait nommé au Cabinet royal, et on vient aussi de démentir cette rumeur/info…

Abdellatif Jouahri serait donc partant depuis plusieurs mois, sur sa demande. Il a été à peu près tout dans le monde de la finance depuis les années 80, de ministre des Finances à patron de la BMCE et aussi du groupement bancaire, avant d’être désigné à la tête de la banque centrale au début des années 2000. On peut comprendre qu’à près de 80 ans, l’homme puisse aspirer à un repos et une retraite mérités.

Et puis il y a eu cette question de la flexibilisation du dirham qui, d’imminente est devenue problématique, puis fantomatique, presque énigmatique, et elle a reportée sine die fin juin. Jouahri aurait été « déçu » de certaines actions de spéculation de banquiers de la place.

Ce weekend, le site Challenge a publié une information disant que Jouahri serait nommé au Cabinet royal, et que ce serait imminent. Et comme pour tout ce qui concerne le palais, et surtout en cette période un peu tendue, l’information est devenue virale… avant que l’Economiste ne mette en ligne un court article qui rapporte que M. Jouahri aurait dit qu’ « aucun contact ni aucune discussion n’a eu lieu » à ce sujet, sans préciser quand et à qui le patron de Bank al-Maghrib a fait cette déclaration.

On passe donc d’une non information à un non démenti, pour un fait qui serait un événement et qui reste aujourd’hui au stade du non-dit…

AB

Partager cet article :

Commentaires