Panorapost



International |

Publié le 12 août 2017

Le Maroc empêche une tentative d’entrée de migrants à Sebta, dans un contexte tendu

Partager cet article :

La semaine dernière, près de 300 migrants étaient parvenus à entrer dans le préside occupé de Sebta, en courant à toute vitesse à travers la frontière terrestre, tout simplement. Les Marocains n‘avaient rien pu faire. Hier vendredi 11 août, une autre tentative s’est produite, avec plusieurs centaines de migrants subsahariens. Mais cette fois, les forces publiques marocaines ont pu empêcher la tentative.

Deux vagues de migrants, en milieu de soirée, ont donc tenté de s’infiltrer dans le préside occupé par l’Espagne. La première tentative s’est produite vers 21h. La police marocaine est intervenue et a bloqué la centaine de personnes qui couraient. Une heure après, une seconde tentative avec cette fois 200 migrants a eu lieu, et le résultat a été le même.

En face, de l’autre côte de la frontière, la Guardia Civil espagnole était sur ses gardes, pour ne pas se laisser surprendre comme la semaine dernière.

Plus de 8.000 migrants ont débarqué en Espagne depuis le début de l’année, augmentant significativement un effectif qui s’était réduit au fil des années. Mercredi 9 août, des dizaines de migrants ont débarqué au milieu des baigneurs sur la plage andalouse de Zahara de los Atunes, proche de Cadix dans le sud de l’Espagne, après avoir franchi le détroit de Gibraltar.

Le contexte est plutôt tendu entre les deux royaumes depuis quelques semaines, voire quelques mois, suite à l’irritation de Rabat face à des positions espagnoles et européennes concernant le dossier du Sahara. En début d’année, un communiqué énervé du ministre de l’Agriculture Aziz AKhanouch avait menacé l’Europe de cesser de tenir son rôle ingrat de gendarme face aux atermoiements de l’Union européenne pour la question du Sahara. Quelques jours après, plusieurs centaines de migrants avaient franchi la barrière des deux enclaves espagnoles en territoire marocain.

Par ailleurs, une visite de la reine mère Sofia serait programmée à Sebta le 9 septembre, le type d’acte politique qui irrite au plus haut point les Marocains. Cette visite a été annoncée par des médias espagnols mais reste à confirmer, sachant qu’elle n’a pas été démentie par la Maison royale espagnole.

Partager cet article :

Commentaires