Panorapost


Maroc |

Publié le 06 janvier 2017

Le PJD annonce sa décision de limiter la majorité gouvernementale à 4 partis, le RNI insiste pour l’UC

Partager cet article :

C’est aujourd’hui que le président du RNI Aziz Akhannouch donnera sa réponse à la proposition qui lui a été faite mercredi 4 janvier par le chef du gouvernement désigné Abdelilah Benkirane. Cette proposition, tenue secrète quelque temps, consiste en la formation du gouvernement par les partis de la majorité sortante que sont le PJD, le PPS, le RNI et le MP.

L’issue au blocage et à la crise politiques qui gèlent les institutions depuis près de trois mois semblait trouvée. Mais selon des sources concordantes, Akhannouch tiendrait à inclure l’USFP dans le gouvernement, en plus de l’UC avec laquelle le RNI a fondé un groupe parlementaire unique.

Jeudi  au soir, le secrétariat général du PJD s’est réuni et c’est Abdelilah Benkirane qui, face aux caméras, en a délivré la conclusion. Ce sera les partis de la majorité sortante qui seront retenus pour entrer au gouvernement, en plus de personnalités indépendantes, au titre de l’ouverture sur la société civile.

Pour Benkirane, l’Istiqlal est – à regret – exclu de la future alliance gouvernementale, pour les raisons mauritaniennes que l’on sait et qu’il a qualifiées d’ « accident de la route ». Il a déclaré que « bien que la première architecture que nous avions imaginée pour le gouvernement ait été brisée, et qui prévoyait l’ouverture sur d’autres partis, mon avis, unanimement partagé par le secrétariat général du PJD, est de maintenir la majorité sortante. Certains partenaires ont émis un avis technique de majorité confortable, mais cela ne sera pas, définitivement ».

La majorité confortable est l’idée d’Aziz Akhannouch, et elle est défendable. La position du chef du gouvernement aussi. Une réponse définitive devrait intervenir ce vendredi 6 janvier, dans la perspective cependant d’un nouveau blocage si Akhannouch insiste pour l’UC et l’USFP et si Benkirane refuse.

Partager cet article :

Commentaires