Panorapost


Maroc |

Publié le 03 octobre 2016

Le BCIJ démantèle une cellule de Daech, cette fois composée de femmes !

Partager cet article :

Lundi 3 octobre, le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) a pu mettre hors d’état de nuire une cellule composée de 10 jeunes femmes, ayant fait allégeance à l’organisation terroriste dite « Etat islamique ». Ces femmes étaient actives dans plusieurs villes du territoire national, de Tanger à Tan Tan, en passant par Kenitra, Zagora, Oulad Teima, Sidi Slimane et Salé.

Les dix jeunes femmes étaient en relation avec leurs donneurs d’ordre, vivant dans les pays abritant Daech, et étaient en contact avec le frère de l’une d’elles ainsi que plusieurs femmes ayant déjà commis des actions suicide dans plusieurs pays.

Dans leurs planques, les éléments du BCIJ ont mis la main sur plusieurs produits chimiques entrant dans la fabrication de bombes, qui devaient être placées dans des endroits stratégiques, touristiques, sécuritaires ou autres. Cette fois, et contrairement à la cellule démantelée en septembre, pas de trace de matériel de commande à distance. Les femmes kamikazes voulaient se faire exploser avec leurs bombes.

Ce n’était pas là la seule mission des femmes suspectes, du fait qu’elles entreprenaient également de recruter d’autres jeunes filles pour grossir les rangs de l’ « Etat islamique », mettant à profit les convergences idéologiques avec des courants islamiques, qui ont toujours été la matrice des futurs terroristes.

Partager cet article :

Commentaires