Panorapost



Business |

Publié le 11 mai 2016

Alliances fait une perte colossale de 1,8 milliard de DH, mais son management se veut optimiste

Partager cet article :

Le Conseil d’administration d’Alliances, réuni le 9 mai, a annoncé une perte de 1,8 milliard de DH pour l’exercice 2015, contre 969 millions de DH un an auparavant, c’est-à-dire le double. Le groupe immobilier de Mohamed Alami Lazraq explique cette dure réalité par tout un ensemble de raisons et affirme pouvoir renouer avec les bénéfices dès cet exercice 2016. Mais les opérateurs n’y croient pas vraiment, avec une action qui a perdu 10 % de sa valeur ce mercredi en bourse.

« Une série de mesures ont été prises pour redresser la barre. Certaines ont déjà été concrétisées et d’autres sont en cours. Cela devrait permettre à Alliances de retrouver l’équilibre dès 2016 avec des bénéfices au terme de l’exercice », a déclaré le directeur général du groupe Ahmed Ammor. Comment cela ? Le même explique que l’activité historique du groupe est en bonne santé, et que le résultat est dû à une conjonction de facteurs :

1/ Le niveau de chiffre d’affaires exceptionnellement bas de l’activité et l’actualisation de la valeur des stocks de promotion immobilière à hauteur de 534 MDH ;

2/ La contribution négative des sociétés de construction au résultat net part du Groupe à hauteur de -568 MDH ;

3/ L’impact des charges financières de l’exercice de -582 MDH qui ne traduisent pas encore l’effet de la restructuration de la dette bancaire et privée et dont l’effet se fera sentir partiellement en 2016 et totalement en 2017 ;

4/ La constatation de provisions sur actif circulant à hauteur de 123 MDH.

Le Groupe d’Alami Lazraq s’appuie donc sur les bonnes perspectives commerciales, avec des carnets de commandes remplis, comme suit : 17.528 unités pour 9,4 milliards de DH. De plus, toujours selon Ahmed Ammor, « 2015 a été une année d’inflexion où l’activité a souffert des problèmes de trésorerie, de la crise du secteur, en plus de toutes les actions entreprises dans le cadre du plan de restructuration ».  2016 est-elle une bonne année ?  .

Là est toute la question… mais on se rappelle qu’en août 2015, on parlait déjà d’une année 2015 avec une perte de 232 millions de DH, et on parlait aussi d’un chiffre d’affaires de 2,93 milliards de DH, dont seulement le tiers a été réalisé.

Alliances prévoit également une baisse de son endettement, grâce aux différents accords trouvés avec les créanciers, de 8,4 milliards DH à fin 2014 à 3,6 milliards en 2016, 3,2 milliards en 2017 et 2,7 milliards en 2018. Là encore, on est en crise de confiance.

Aujourd’hui, après sa reprise à la cote, suspendue hier, l’action a perdu 10% de sa valeur, ce qui confirme le manque de confiance du marché, surtout après une augmentation de 40 à 65 DH de février à mai, après l’annonce en mars du report du Conseil d’administration pour la prise et l’annonce de grandes décisions. Il sera difficile à Alami Lazraq de retrouver la confiance des opérateurs, tant fournisseurs que clients, ou encore, et surtout, les banques.

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires