Panorapost



International |

Publié le 28 décembre 2015

La Chine met fin à la politique de l’enfant unique

Partager cet article :

L’annonce en avait été faite fin octobre et la mesure entrera en vigueur dès le début de l’année 2016. Désormais, les Chinois pourront avoir deux enfants, mais pas plus, rapporte l’agence Chine Nouvelle. La limitation à un enfant avait été décidée en 1979, dans l’objectif de ne pas entraver le développement économique par une croissance démographique trop forte.

Durant ces presque quarante ans de limitation, les choses ne se sont pas toujours passées pour le mieux, des fonctionnaires ayant adopté des mesures de stérilisation forcée ou d’avortements tardifs. Mais la nouvelle réglementation est destinée à corriger l’inquiétant déséquilibre hommes-femmes du pays (116/100 au sein d’une même génération) et à enrayer le vieillissement de la population.

L’indice de fécondité est aujourd’hui à 1,7 enfant par femme, en deçà du seuil de renouvellement des générations et bien plus bas que d’autres puissances émergentes, à commencer par l’Inde concurrente, actuellement à 2,5 enfants par femme en âge de procréer, chiffre qui représente également la moyenne mondiale.

Depuis 1979, affirment les autorités chinoises, cette politique a évité 400 millions de naissances et a été un des principaux facteurs de l’essor économique de la Chine. Les minorités ethniques étaient cependant largement épargnées et dans les régions rurales, les couples étaient autorisés à avoir un deuxième enfant si le premier était une fille.

Les Chinois, goûtant à un vent de liberté toute relative, ont quand même ironisé sur cette nouvelle politique. Des slogans et des affiches ironiques circulent largement sur les réseaux sociaux, comme « Récompense pour le 2e enfant, punition pour un enfant unique, arrestation des couples sans enfant ».

 

Partager cet article :

Commentaires