Panorapost



International |

Publié le 10 novembre 2015

La Catalogne accélère sur la voie de l’indépendance !

Partager cet article :

Le parlement catalan nouvellement élu a solennellement voté hier lundi 10 novembre une résolution lançant le processus de sécession et de création d’une république de Catalogne. A Madrid, c’est le branle-bas de combat : le premier ministre Mariano Rajoy a convoqué un conseil des ministres extraordinaire pour saisir la cour constitutionnelle et invalider le vote du parlement catalan. Les indépendantistes veulent obtenir leur république dans un an et demi.

72 députés indépendantistes (sur 135) ont adopté le texte qui lance ce processus visant à créer « un État catalan indépendant prenant la forme d'une République ». Réaction immédiate, solennelle et virulente de Mariano Rajoy : « Je solliciterai la suspension immédiate de cette initiative (parlementaire) et de tous ses effets », a-t-il déclaré lors d’une allocution télévisée.  Réponse de Raul Romeva, tête de liste de la coalition indépendantiste Junts pel Si (Ensemble pour le oui) : « Après des années pendant lesquelles nous avons demandé le droit de décider, nous avons décidé de l’exercer ».

Le Parlement régional, « détenteur de la souveraineté », ne s'estime désormais plus « tributaire des décisions des institutions espagnoles, et en particulier de celles de la Cour constitutionnelle ». On va vers l’épreuve de force, les Catalans tenant absolument à leur indépendance et Madrid refusant catégoriquement cette perspective.

La Catalogne est peuplée de 7,5 millions d'habitants et représente 20 % du PIB de l'Espagne. Sa superficie, 32.114 km², est plus grande que celle de la Belgique, avec ses 30 528 km². Au-delà du coup de tonnerre qu’induirait l’indépendance de la Catalogne, c’est un autre drame que vivront les Espagnols, et les Catalans, avec la radiation du FC Barcelone de la Liga espagnole. Le fait est très important car, comme se plaisent à le dire les responsables espagnols, le Clasico Real-Barça est inscrit dans les gènes et la culture du pays.

Partager cet article :

Commentaires