Panorapost



Sport |

Publié le 23 octobre 2015

Scandale arbitral - Le Clasico en ligne de mire

Partager cet article :

La police espagnole mène actuellement une enquête sur le prochain Clasico au Santiago Bernabeu du 21 novembre. Selon un des arbitres de touches, une pression aurait été exercée sur lui pour favoriser le Real Madrid contre le FC Barcelone.

L'arbitre de touche aurait refusé d'appliquer ces consignes et aurait saisi le tribunal anti-corruption. La Fédération Espagnole l'aurait convoqué en lui expliquant que sa carrière d'arbitre toucherait à sa fin s'il n'appliquait pas ce qu’on lui ordonnait et qu’il devait diriger le jeu d’une manière déterminée en faveur du club de la capitale. Dans le cas inverse, s’il obtempérait et favorisait le Real Madrid au détriment du FC Barcelone, « sa carrière arbitrale serait accélérée »…

La radio pro-madrilène Cadena Cope confirme également qu'une pression a été exercée sur les arbitres de touche et apporte une copie de la plainte dans laquelle il est précisé qu’ « un autre arbitre assistant d’une autre équipe arbitrale avait reçu des menaces similaires pour prendre des décisions contre cette même équipe ».

« L'arbitre principal lui explique que la personne qui lui a donné les instructions lui a signalé (...) qu'il serait plus adéquat que les décisions les plus difficiles de ce match, celles qui décident du possible résultat final, ne soient pas prises par l'arbitre central, car son profil est plus médiatique et génère davantage de controverse », précise la radio.

Le président du Conseil Supérieur des Sports, Miguel Cardenal a quant à lui déclaré « vouloir immédiatement un éclairage sur la situation très grave à laquelle cet arbitre fait allusion, personne ne doit avoir peur de s’exprimer en 2015 au risque de représailles car nous soutiendrons cet arbitre à 100% dans sa démarche ».

La pression est d’ores et déjà sur les épaules de celui qui arbitrera le Clasico du 21 novembre prochain…

Partager cet article :

Commentaires