Panorapost



Maroc |

Publié le 30 novembre 2018

Le projet de digitalisation du Registre Social Unique (RSU) sur la table de l’exécutif

Partager cet article :

Dans son exposé devant le Conseil de ce jeudi, Noureddine Boutayeb a fait savoir que les objectifs stratégiques de ce chantier consistent à adopter un système national transparent basé sur une vision intégrée entre les différents systèmes de protection et de soutien sociaux, en vue d'enregistrer les familles remplissant les critères d'éligibilité, ainsi qu'à assurer une programmation et une planification plus efficientes en matière de politiques sociales.

Boutayeb a noté que parmi ces objectifs stratégiques figurent aussi la mise en place d'une plateforme digitale unifiée et intégrée pour l'enregistrement des données relatives aux bénéficiaires potentiels du soutien, afin de disposer d'informations fiables, actualisées et de qualité, la mise à disposition d'outils et moyens pratiques pour l'exploitation et le traitement des données, l'élaboration des rapports et la lutte contre la fraude.

Et d'ajouter que la mise en œuvre de ce chantier repose sur un Registre social unique qui constituera la seule plateforme d'accès à l'ensemble des programmes sociaux, et permettra d'évaluer l'éligibilité à ces programmes à travers des critères objectifs et précis et un système de notation basé sur les données socio-économiques disponibles et utilisant les nouvelles technologies. Il s'agit aussi d'un registre national des habitants permettant de conserver les données personnelles, en adoptant un identifiant digital civil et social conféré à tous les habitant sur l'ensemble du territoire national ainsi qu'aux étrangers résidant au Maroc, outre la création de l'Agence nationale des registres en tant qu'établissement public chargé de la gestion du registre social et du registre national des habitants, a expliqué le ministre.

La réussite de ce chantier requiert l'élaboration d'un cadre juridique et réglementaire dédié au registre social, au registre national et à l'Agence nationale des registres, la définition d'un cadre institutionnel régissant le travail de l'agence et la fixation de la vision et des valeurs à adopter, a-t-il insisté. M. Boutayeb a également prôné la mise en place d'une plateforme digitale et de systèmes informatiques pour la gestion du registre national et du RSU, l'accompagnement de la transformation stratégique à travers la l'instauration de mécanismes pour les relations publiques, la communication et la sensibilisation, ainsi que le recrutement et la formation des ressources devant exercer au sein du système.

La rédaction

Partager cet article :

Commentaires



Could not connect to server ...