Panorapost



International |

Publié le 17 novembre 2018

Mohamed Ben Salman a ordonné l'assassinat de Khashoggi, selon la CIA

Partager cet article :

La CIA a conclu que le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohamed ben Salman avait ordonné l'assassinat du journaliste et dissident Jamal Khashoggi, rapporte vendredi le Washington Post, alors que Ryad dément toute implication de MBS.

Selon le Washington Post, des responsables américains ont dit avoir une grande confiance dans l'analyse de la CIA, qui est à ce jour la plus formelle à associer Mohamed ben Salman à la mort du journaliste, ce qui risque de compliquer les efforts de Donald Trump visant à préserver les intérêts américains avec son allié saoudien.                                                 

Jamal Khashoggi, connu pour ses critiques envers le prince héritier, a été tué au consulat d'Arabie à Istanbul le 2 octobre.

Il y a à peine quelques jours, le conseiller à la sécurité nationale du président Donald Trump, John Bolton, assurait pourtant que les personnes ayant écouté l'enregistrement du meurtre de Jamal Khashoggi ne pensaient pas que les bandes impliquaient MBS.

Comme le mentionne le Post, la CIA a examiné plusieurs sources d'information, y compris un appel téléphonique entre le frère de MBS, Khalid ben Salmane, l'ambassadeur saoudien aux États-Unis, et M. Khashoggi, selon des personnes au fait du dossier ayant réclamé l'anonymat.

L'ambassadeur a confié au journaliste qu'il pouvait se rendre sans risque au consulat saoudien de la métropole turque pour obtenir des documents en vue de son mariage avec une citoyenne turque.

Impossible de savoir, toujours selon le journal, si Khalid ben Salmane savait que M. Khashoggi serait tué, mais il a passé l'appel à la demande de son frère, mentionnent des gens au fait du dossier. L'appel a aussi été intercepté par les renseignements américains.

Fatimah Baeshen, une porte-parole de l'ambassade saoudienne à Washington, a soutenu que l'ambassadeur et le journaliste n'ont jamais discuté de « quoi que ce soit en lien avec un voyage vers la Turquie ». Elle a ajouté que les allégations de la CIA « sont fausses ».

« Nous continuons de voir et d'entendre diverses théories, sans voir de preuves soutenant ces spéculations », a affirmé Mme Baeshen.

MN

Partager cet article :

Commentaires



Could not connect to server ...