Panorapost



Business |

Publié le 06 novembre 2018

La justice condamne des administrateurs de la SAMIR pour faute de gestion

Partager cet article :

Lundi, le tribunal de commerce de Casablanca a condamné cinq des sept membres du conseil d’administration de la seule raffinerie du pays, dont la liquidation judiciaire a été confirmée en septembre dernier. L’information a été rapportée par le quotidien marocain L’Economiste qui indique que ces derniers ont été reconnus coupables de faute de gestion.

A l’exception d’Hassan Bensalah et de Mustapha Amhal, tous les autres administrateurs, dont l’actionnaire principal, le milliardaire saoudien Mohammed Al Amoudi (photo), ont été déchus de leur capacité commerciale dans le pays pour cinq ans. Etant donné que la cessation de paiement a été fixée à avril 2016, les cinq ans de déchéance commerciale courent à partir de cette date.

Notre source ajoute que la liquidation a été également étendue à la société hôtelière de Mohammedia, Coral Hotels & Resorts Company contrôlée par Al Amoudi. La sanction a également été étendue aux patrimoines des autres membres du conseil d’administration condamnés.

MN

Partager cet article :

Commentaires