Panorapost



Business |

Publié le 06 novembre 2018

Le marché marocain de l’automobile rebondit de 7,59%

Partager cet article :

Les données recueillies par Afric Argus font ressortir que le Groupe automobile Renault est leader sur le marché marocain.

Les ventes automobiles du Maroc enregistrent un remarquable rebond, après plusieurs mois de morose accalmie. Il enregistre à la faveur de cet automne un regain de forme de l’ordre de 7.59 % soit un total de 11 757 voitures particulières vendues (VP) contre 10 928 en Octobre 2017.

Cette allègre tendance à la hausse est confirmée par les ventes d’utilitaires qui grimpent en affichant une hausse de 14.02% à 1 456 unités. Les observateurs prévoient un record dans les tout prochains mois. Ils se réfèrent dans leur analyse au cumul des dix premiers mois de l’année. Ils notent que l’amélioration se confirme par rapport à 2017, année record en termes de ventes, avec une augmentation de 2.38% à 129 361 unités vendues pour les VP seulement, avec un gain supplémentaire à 2.6% si l’on inclut les VUL (141 033 unités vendues).

Les données recueillies par Afric Argus font ressortir que le Groupe automobile Renault est leader sur le marché marocain avec respectivement 31, 67% pour la marque Dacia et 12, 61 pour la marque Renault.

Ce dernier est talonné par la marque au lion, forte de 8, 49%. L’Argus cite à ce titre : « Au regard des chiffres communiqués par l’Association des Importateurs de Véhicules au Maroc (AIVAM), le classement des 10 premières marques en termes des ventes VP du mois écoulé est toujours divisé en 2 : Tout d’abord l’intouchable Top Team Dacia/Renault qui s’octroie 44,28% du marché, et derrière, le titre officieux de « Best of the Rest » revient à Peugeot, très en forme depuis cet été, avec ce mois-ci 8,49% de part de marché (+55.94) qui devance Hyundai et Volkswagen.

Il est enfin relevé qu’en ce qui concerne les ventes cumulées totales (VP+ VUL) depuis le début de l’année,  on remarque des changements notoires dans le classement des 10 premiers, bien entendu, ces changements de positions ne concernent pas le tandem du Groupe Renault solidement ancré sur les deux premières marches du podium complétées cette fois-ci par Volkswagen.

Partager cet article :

Commentaires