Panorapost



International |

Publié le 06 novembre 2018

Facebook et Instagram bloquent une centaine de comptes soupçonnés d'ingérence dans les « midterms »

Partager cet article :

Cette annonce intervient à la veille des élections de mi-mandat américaines, un scrutin crucial pour Donald Trump.

Facebook a annoncé, lundi 5 novembre, avoir bloqué environ 30 comptes, ainsi que 85 comptes sur le réseau de partage de photos Instagram qu'il détient, qui pourraient être liés à des entités étrangères et servir à des ingérences dans les élections américaines de mi-mandat, qui se tiennent mardi.

« Dimanche matin, les autorités chargées de l'application de la loi nous ont contactés au sujet d'activités qu'elles ont récemment découvertes et qui pourraient selon elles être liées à des entités étrangères », déclare le communiqué.

Le groupe explique que ses « investigations préliminaires ont identifié jusqu'à présent environ 30 comptes Facebook et 85 comptes Instagram qui pourraient être engagés dans des activités irrégulières coordonnées ».

Nous avons immédiatement bloqué ces comptes et sommes en train d'enquêter sur eux de manière plus détaillée.

Lors des élections de mi-mandat, les midterms, l'intégralité des sièges de la Chambre des représentants et un tiers de ceux au Sénat sont en jeu, ainsi que de nombreux postes de gouverneurs et d'autres fonctions locales.

MN

Partager cet article :

Commentaires