Panorapost



Maroc |

Publié le 05 novembre 2018

Les énergies alternatives peuvent contribuer à l'amélioration de la productivité du secteur agricole

Partager cet article :

Grâce à leur coût réduit, les énergies alternatives peuvent contribuer à l'amélioration de la productivité du secteur agricole et sa modernisation, a affirmé, Béni Mellal, le ministre de l'Energie, des mines et du développement durable, Aziz Rabbah.

Dans une déclaration à la MAP en marge de sa participation à un atelier sur le pompage solaire de l'irrigation organisé par l'Agence marocaine pour l'efficacité énergétique (AMEE) en partenariat avec son département et le ministère de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, M. Rabbah a relevé que la question de l'efficacité énergétique est l'affaire de tous, citant des expériences réussies menées par certains agriculteurs en vue de réduire le coût énergétique.

Le directeur général de l'AMEE Said Mouline a mis l'accent, dans une déclaration similaire, sur la nécessité de garantir l'appui financier et logistique pour que les projets de pompage solaire englobent toutes les régions du Royaume, faisant observer que l'investissement dans ce genre de projets a des répercussions positives sur la productivité du secteur agricole, l'amélioration des revenus des agriculteurs et la création des postes d'emploi.

Intervenant lors de cet atelier, le wali de la région Béni Mellal-Khénifra, Abdeslam Bekrate a mis en avant le rôle du secteur agricole dans la réalisation de l'équilibre économique et la cohésion sociale, appelant à investir dans les énergies renouvelables dans ce secteur.

Cet atelier a permis d'aborder notamment les contraintes d'ordre technique, financier et organisationnel empêchant le développement du programme relatif au pompage solaire dans le secteur agricole.

La rédaction

Partager cet article :

Commentaires