Panorapost



Maroc |

Publié le 03 novembre 2018

L’incroyable confusion des nouveaux horaires scolaires après le maintien de GMT+1

Partager cet article :

Alors que tout a été dit, et son contraire aussi, sur les horaires à appliquer pour les écoles suite à la décision du gouvernement de maintenir GMT+1, voilà que le ministère qui avait standardisé au début ses horaires publie un communiqué avec de nouveaux horaires… d’une admirable complexité, mais fruit, dit le ministère de Saaïd Amzazi, d’une approche participative. Tout le monde a été impliqué, associations de parents d’élèves, élèves et syndicats principalement. Alors voilà…

1/ Pour le primaire en milieu urbain

  1. Pour les enseignants disposant d’une classe de cours, et du lundi au vendredi : de 9h à 13 h et de 15h à 17h (le mercredi, 9h à 13h).
  2. Pour les enseignants disposant de deux classes de cours, et du lundi au samedi, ça se complique : un 1er groupe d’élèves aura cours de 9h à 11h30 et de 13h30 à 15h30, et le 2nd groupe aura cours de 11h30 à 13h30 et de 15h30 à 17h30.

2/ Pour le primaire en milieu rural

  1. Pour les enseignants disposant d’une classe de cours, et du lundi au vendredi, ce sera l’horaire administratif normal de 9h à 15h, avec une coupure d’une demi-heure (Quand ? Nul ne sait).
  2. Pour les enseignants disposant de deux classes de cours, et du lundi au samedi, de 9h à 13h30 et de 13h30 à 18h.

3/ Pour le secondaire, collège et lycée

Ce sera l’une des deux configurations suivantes :

  1. De 9h à midi et de 14h à 18h.
  2. De 9h à 13h et de 15h à 18h.

Et tout cela entrera donc en vigueur dès le 12 novembre prochain, pour la saison hivernale. Pour la période printanière, on reviendra aux horaires habituels, ou peut-être pas finalement, puisque le ministère laisse les délégations rurales décider de ce qui leur convient au mieux. En outre, le MEN indique que les établissements, tous les établissements, ont la liberté de meubler comme ils le souhaitent les temps de séparation entre matin et après-midi, et de lister les activités possibles : éducation, sport, culture, divertissement, environnement… tout, quoi. Et rien.

Mieux, ou pire, le MEN se propose, envisage et s’engage à lancer une étude sur le temps scolaire et le rythme d’enseignement… dans le cadre de la Vision 2015-2030 qu’il fallait absolument caser dans le communiqué.

Tout cela montre que, finalement, si les élèves ne seront plus perturbés par les changements d’heure, ils seront en revanche tourmentés, bousculés, par les changements d’horaires et l’incroyable impréparation du MEN qui fait là montre d’un coupable amateurisme et d’une pitoyable légèreté dans la gestion de cette décision gouvernementale de maintien de GMT+1.

Mais est-ce vraiment surprenant ?...

Aziz Boucetta

Partager cet article :

Commentaires