Panorapost



Economie |

Publié le 11 octobre 2018

Standard & Poor’s tire la sonnette d’alarme pour le Maroc

Partager cet article :

L’agence de notation Standard & Poor’s a maintenu à « BBB- » la dette à long terme du Maroc avec une perspective négative de la notation souveraine du royaume, mais elle a révisé à la baisse la note de crédit du Maroc à « A-3 » pour sa dette à court terme. En cause, le déficit budgétaire qui va s’éloigner de l’objectif de 3% du PIB en 2018, conséquence d’une croissance moins élevée que prévu et de tensions budgétaires accentuées.

« Nous nous attendons maintenant à ce que le gouvernement marocain s’éloigne considérablement de ses objectifs de déficit budgétaire de 2018 à hauteur de 3,0% du PIB, et prévoit plutôt un déficit d’environ 3,8%, entraînant une nouvelle augmentation de la dette publique. En conséquence, nous révisons nos perspectives sur le Maroc de manière négative, en confirmant les notes de «BBB- / A-3».

Dans le cas où le gouvernement Elotmani laisse filer le déficit budgétaire, augmente sa dette plus que prévu et n’assure pas une croissance conforme aux attentes, S&P pourrait baisser la note de crédit du Maroc. Cela engendrera des emprunts à l’international plus chers, et creusera davantage les comptes publics du royaume.

En revanche, l’agence de notation pourrait rétablir la perspective à « stable » si l’assainissement budgétaire se poursuit ou si le régime de flexibilité du dirham s’étend en vue d’améliorer la compétitivité de l’économie marocaine et de lui permettre de mieux et plus résister aux chocs externes.

Les observations des agences internationales, et de S&P en particulier, ne s’arrêtent pas aux fondamentaux économiques, mais vont également vers les aspects structurels, politiques et sociaux. Ainsi, S&P évoque les printemps arabes et les bonnes réalisations du Maroc en réaction à ces événements. De même qu’elle relève le rôle du roi dans la restauration du calme à el Hoceima et à Jerada.

Cela signifie que tout événement, positif soit-il ou négatif, est scruté et analysé, boycott compris. Le gouvernement est donc appelé à être plus présent, plus ferme et… moins social, les grands équilibres étant ce qui prime aux yeux de S&P et ses confrères.

AB

Partager cet article :
Articles similaires
You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MariaDB server version for the right syntax to use near 's[[:>:]]' ) ORDER BY ID DESC LIMIT 0 , 5' at line 1