Panorapost



Maroc |

Publié le 04 octobre 2018

Le Maroc et la Russie l’entente « presque » parfaite

Partager cet article :

Entre le Maroc et la Russie l’entente pouvait être presque parfait n’eut été le revirement de cette dernière lors de la séance du vote d'une nouvelle résolution au Conseil de sécurité sur le Sahara, programmée ce mercredi 29 avril et lieu le lundi 30 avril. Ce léger report est attribué au revirement de la Russie.

Moscou s’était aperçue, à la dernière minute, que la mouture présentée n’était pas «équilibrée», estimant qu'elle serait plus contraignante pour le Polisario. Et pourtant, la Russie est membre du «Club des amis du Sahara occidental» aux Nations unies. Son représentant a pris part aux négociations, initiées depuis le 18 avril, et a été mis au courant des amendements apportés au texte rédigée par les Etats-Unis.

Malgré ce malentendu diplomatique, la relation entre les deux pays a pris un coup de fouet depuis le début septembre.

Le 1er septembre 2018, le Maroc et la Russie ont célébré le 60e anniversaire de l'établissement de leurs relations diplomatiques.

«Ces relations se distinguent par l'excellence du dialogue politique et la convergence des vues sur les questions régionales et internationales, notamment pour le renforcement de la sécurité, la paix et le développement de l'Afrique», explique-t-on dans le communiqué du ministère marocain des Affaires étrangères et de la coopération internationale.

Selon ce document, les ministres des Affaires étrangères des deux pays se sont félicités de la dynamique positive que connaît le domaine de la coopération économique et commerciale, tout en réaffirmant «l'engagement pour poursuivre conjointement les efforts de consolidation des relations maroco-russes, dans le cadre du partenariat stratégique approfondi scellé en mars 2016 sous la présidence du roi Mohammed VI et du président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine».

De son côté, évoquant le dialogue politique entre les deux capitales, le ministère russe des Affaires étrangères a souligné dans son communiqué «la coïncidence ou la similitude des positions des deux États sur les problèmes internationaux et régionaux clés, ainsi que l'intérêt mutuel de Moscou et de Rabat pour la poursuite d'un dialogue politique de confiance, l'amélioration de la coopération multiforme destinée à assurer le bien des peuples des deux pays et la stabilité au Maghreb, au Proche-Orient, dans le bassin méditerranéen et dans le monde».

Concernant la coopération économique et stratégique entre les deux pays, le même communiqué a affirmé que dans leurs messages de félicitations «les deux ministres des Affaires étrangères ont donné une appréciation très positive du niveau de coopération russo-marocaine dans divers domaines, coopération qui se développe avec succès sur la base de la déclaration de partenariat stratégique signée entre la Fédération de Russie et le Royaume du Maroc à Moscou en 2002 et sur celle de la déclaration sur un partenariat stratégique approfondi approuvée lors de la visite en Russie du roi Mohammed VI en mars 2016», a ajouté le ministère russe des Affaires étrangères.

Tout est parti lors la visite officielle que le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a effectuée à Rabat en octobre 2017, les deux pays ont signé 11 accords de coopération dont un relatif à «la livraison de produits militaires au Maroc», selon Spunik

Selon les médias, parmi les 11 accords signés le mercredi 11 octobre 2017, on compte une convention sur l'énergie nucléaire civile établie entre le Centre national de l'énergie, des sciences et des techniques nucléaires marocain (CNESTEN) et son équivalent russe ROSATOM. Cet accord porte sur le développement et «l'utilisation de l'énergie atomique à des fins pacifiques dans plusieurs domaines dont la recherche et la sécurité nucléaire».

Le domaine agricole, comme premier jalon

Le renforcement des relations de coopération franchit un nouveau palier surtout dans le domaine agricole a été au centre d'entretiens, jeudi à Rabat, entre le ministre de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch, et le ministre russe de l'Agriculture, Dimitri Patrouchev.

Cette rencontre, tenue en marge des travaux de la 7ème session de la Commission mixte maroco-russe de coopération économique, scientifique et technique, a été l'occasion de discuter des moyens susceptibles de donner un nouvel élan aux relations commerciales et d'investissements dans les secteurs agricole et de la grande industrie, a déclaré à la presse Akhannouch à l'issue de ces entretiens.

La Russie accorde un intérêt particulier à l'évolution du marché des graines au Maroc, a-t-il souligné, faisant part de la volonté du Royaume de promouvoir l'exportation de plusieurs produits agricoles, dont les légumes, fruits et agrumes vers ce pays.

Les discussions ont également porté sur les moyens à même d'accélérer la mise en place du Corridor Vert, protocole d'échange d'informations relatif à la circulation des biens et des véhicules entre le Royaume et la Fédération de Russie, paraphé en mars 2016, a indiqué le ministre.

Co-présidée par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, et de Patrouchev, la 7ème session de la Commission mixte maroco-russe de coopération économique, scientifique et technique, qui se tient ce jeudi, intervient dans un contexte très positif marqué par une nouvelle dynamique et un développement important de la coopération entre les deux pays dans tous les domaines.

A la lumière du business forum qui a eu lieu mercredi, cette réunion est également l'occasion idoine pour les hommes d’affaires des deux pays de prospecter les voies et moyens de développer davantage les relations économiques, la promotion des investissements mutuels et la diversification des domaines de coopération.

Mouhamet Ndiongue

Partager cet article :

Commentaires