Panorapost



Sport |

Publié le 02 octobre 2018

Accusé de viol, Ronaldo dément et la police rouvre l’enquête

Partager cet article :

La police de Las Vegas a annoncé lundi avoir rouvert l'enquête sur des accusations de viol portées par une Américaine de 34 ans contre la star mondiale du football Cristiano Ronaldo, qui a catégoriquement démenti toute agression sur la jeune femme dans sa chambre d'hôtel en juin 2009.

« Fake news », a affirmé dimanche l'attaquant du club italien de la Juventus Turin, dans une courte vidéo en anglais sur son compte Instagram.

D'après la plainte, la jeune femme s'était abstenue de citer nommément Ronaldo, se contentant d'évoquer « un joueur de football célèbre », affirmant que celui-ci l’aurait forcé à avoir une relation sexuelle le 13 juin 2009 et a exercé ensuite des pressions pour lui faire signer un accord financier la contraignant au silence.

Les deux protagonistes se seraient rencontrés dans un hôtel à Las Vegas. Ronaldo l'aurait alors invitée, ainsi qu'une amie et d'autres personnes, dans sa suite.

Après l'agression qui se serait passée selon la plaignante dans la chambre du footballeur, celui-ci l'aurait laissée partir, « affirmant être désolé et qu'il se comportait d'habitude comme un gentleman ».

Après cette soirée, une « médiation privée » aurait été organisée entre des représentants de Ronaldo d'un côté, la plaignante, « déséquilibrée émotionnellement », et son avocat de l'autre.

A l'issue de discussions décrites comme très éprouvantes pour la jeune femme par ses avocats, une transaction financière avait été conclue, accordant un versement de 375.000 dollars en échange d'une confidentialité absolue sur les faits présumés ou l'accord, ainsi que l'abandon de toute procédure.

Pour les avocats de Kathryn Mayorga, cet accord est nul et non avenu, notamment en raison de l'état psychologique de leur cliente à l'époque et des pressions exercées à son encontre.

Une équipe de « spécialistes de la protection de la réputation » engagée par Ronaldo aurait notamment menacé de diffuser des informations selon lesquelles la jeune femme avait sciemment eu une relation sexuelle avec le footballeur dans le but de le faire chanter.

Avec AFP

Partager cet article :

Commentaires