Panorapost



Economie |

Publié le 17 septembre 2018

Le déficit commercial du Maroc s’élargit de 10,1% par an

Partager cet article :

Le déficit commercial du Maroc s’est creusé de 10,1% à 137,9 milliards de dirhams  au cours des huit premiers mois de 2018 par rapport à la même période de l’année dernière.

Les importations ont augmenté de 10,2%, dépassant de 10,2% les exportations, ont montré les données.

Sans pétrole, les importations d'énergie du Maroc ont bondi de 18,8% tandis que les importations d'équipements ont augmenté de 12,5%. Les produits finis ont augmenté de 6,6%.

Les exportations du secteur de l'automobile ont augmenté de 17,7%. Le pays d'Afrique du Nord abrite des usines de production de constructeurs français Renault et du groupe PSA.

Les ventes de phosphates et de sous-produits tels que les engrais ont bondi de 17,6%, tandis que les exportations agricoles ont augmenté de 4,6%.

L’aggravation du déficit commercial a pesé sur les réserves de change du Maroc, qui ont chuté de 3,6% sur un an à 225,8 milliards de dirhams au 7 septembre, selon les données de la banque centrale.

Les recettes du tourisme, l’une des principales sources de réserves de change, ont augmenté de 1,2% à 48,58 milliards de dirhams en janvier par rapport à la même période de l’année dernière, tandis que celles des marocains résidant à l’étranger ont augmenté de 1%.

Depuis le lancement en janvier d'un système de change plus flexible, le Maroc a maintenu sa monnaie stable, en partie grâce au flux constant de devises de quelque 5 millions de marocains résidant à l'étranger et de touristes.

Les investissements directs étrangers ont chuté de 18,6% à 14,6 milliards de dirhams au cours des huit premiers mois de cette année, selon les données du régulateur des changes.

MN

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires



Could not connect to server ...