Panorapost



Maroc |

Publié le 17 septembre 2018

Changement climatique: Nezha El Ouafi appelle à redoubler d'efforts pour renforcer le rôle du «4C-Maroc»

Partager cet article :

Nezha El Ouafi a noté la nécessité de poursuivre le rayonnement national, continental et international du Centre de compétences du changement climatique «4C-Maroc».

La secrétaire d'État chargée du Développement durable, Nezha El Ouafi a appelé, vendredi à Rabat, les parties concernées à apporter leur soutien aux efforts du Centre de compétences du changement climatique «4C-Maroc» un groupement d’intérêt public ayant pour missions d’appuyer la participation du Maroc dans le cadre des négociations internationales climatiques.

Intervenant lors du Conseil d'administration du «4C Maroc», Nezha El Ouafi a souligné la nécessité pour tous les intervenants d'assumer leur responsabilité dans le soutien des efforts de cette structure qui joue un rôle central dans l'appui de toutes les initiatives visant à accélérer la lutte contre le réchauffement climatique.

Selon un communiqué du «4C Maroc», dont elle assure la présidence, Nezha El Ouafi a noté la nécessité de poursuivre le rayonnement national, continental et international de cette structure, créée en 2016 et qui vise également à renforcer la mise en œuvre des différentes stratégies nationales engagées en matière de lutte contre le changement climatique, outre sa participation au dialogue international et régional.

Elle a rappelé, à ce propos, les Hautes Directives Royales concernant la nécessité de relever les défis d'édification d'un Maroc moderne, mettant en avant les efforts en matière de développement de programmes de formation et de renforcement des compétences nationales.

Dans le même cadre, le Conseil d'administration a recommandé la mobilisation des ressources humaines et financières nécessaires et l'engagement de tous les établissements membres du Centre pour contribuer à la concrétisation de la mission principale pour laquelle cette structure a été créée, affirme le communiqué.

Selon la même source, le «4C-Maroc» a amorcé un chantier ambitieux pour consolider sa gouvernance administrative et managériale, afin de s'acquitter de ses engagements dans le cadre des agendas climatiques national, africain et international.

Dans ce sens, le communiqué a fait savoir qu'il a été procédé à la désignation d'une nouvelle directrice du Centre, en l'occurrence Rajae Chafil, précisant qu'elle a été sélectionnée par une commission indépendante, dans le cadre du renforcement de la bonne gouvernance et de la transparence.

Cette réunion a, également, connu la présentation d’un rapport sur les activités du «4C-Maroc», notamment le partenariat avec la Confédération générales des entreprises du Maroc et le rôle de cette instance dans l'activation des commissions climat sous régionales lancées par S.M. le Roi Mohammed VI lors de la COP 22. Il s’agit, rappelle-t-on, de la Commission du Sahel, la Commission des États insulaires et la Commission du Bassin du Congo.

La rédaction

Partager cet article :

Commentaires