Panorapost



Maroc |

Publié le 05 septembre 2018

Mezouar plaide pour un partenariat sino-africain pour le développement humain

Partager cet article :

En chine dans le cadre du FOCAC, Salaheddine Mezouar, président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), a plaidé mardi pour que le partenariat sino-africain aille aujourd’hui « un peu plus loin », notamment en investissant davantage dans le développement humain.

Ces investissements dans le secteur privé et le développement économique, « c’est quelque chose qui a un impact direct sur le développement des pays, sur la croissance, sur la création d’emploi, sur la formation, sur l’éducation et c’est pour ça que, aujourd’hui, ce tournant que le partenariat Chine-Afrique est en train de (prendre) doit véritablement mettre l’accent sur l’accélération de l’investissement industriel, mais également de l’investissement dans les services, dans les technologies », a-t-il confié à la presse chinoise en marge du sommet du Forum sur la coopération sino-africaine à Beijing.

Pour M. Mezouar, c’est le lien au niveau des acteurs privés « qui fera que le partenariat stratégique entre la Chine et l’Afrique ne restera plus cantonné au niveau des grands chantiers et des grands projets, mais deviendra une réalité qui va, au quotidien, construire et consolider la relation, mais également développer et structurer d’une manière durable et forte la relation et le partenariat entre la Chine et le continent africain ».

L’ancien ministre marocain des Affaires étrangères a plaidé pour des investissements, des transferts de savoir-faire et des créations de joint-ventures avec des investisseurs locaux, mais aussi le besoin de « développer des écosystèmes pour permettre aux PME locales de se développer » et d'« accompagner une formation professionnelle adaptée aux besoins d’un certain nombre de secteurs ».

La rédaction

Partager cet article :

Commentaires