Panorapost



International |

Publié le 03 septembre 2018

ALENA : Donald Trump prend des décisions radicales

Partager cet article :

Donald Trump a semble-t-il encore décidé de faire parler de lui, et cette fois, c’est dans le cadre des négociations sur le renouvellement de l’ALENA. Il a en effet pris sur lui d’imposer ses propres règles au Canada de Justin Trudeau, troisième partie à l’accord Nord-Américain, avec le Mexique. Les négociations s’annoncent rudes.

L’ALENA est l’accord économique qui lie depuis 1994 le Canada, les Etats-Unis ainsi que le Mexique, et qui a permis d’accroître considérablement les échanges commerciaux des trois pays. Mais Donald Trump ne partage pas le même avis. Comme à son habitude, c’est à travers un tweet datant de samedi dernier qu’il annonce qu’il pourrait en exclure le Canada, s’il ne se pliait pas aux règles qu’il aura édictées, lui, président des Etats-Unis.

Dans le but de placer le gouvernement de Justin Trudeau dans une position délicate et de lui faire subir le maximum de pression, l’administration américaine proclame qu’elle peut se passer de tout accord avec le Canada. M. Trump demande de son côté aux membres du congrès de ne pas « interférer » dans les négociations menées par ses représentants avec les Canadiens.

Et pour pimenter un peu plus les choses, il a affirmé que le Canada n’était pas le meilleur partenaire commercial des Etats-Unis. Une affirmation dénuée de vérité et de sens car selon les chiffres, il est classé troisième après la Chine et le Mexique, avec des transactions allant à 2 milliards USD par jour !

Le président américain semble, à l’en croire, être prêt à convaincre le congrès et le sénat de redéfinir l’accord avec ou sans le Canada. Ne reste plus qu’à en convaincre… le Canada, qui paraît très sceptique devant la politique du milliardaire de la Maison Blanche. Il n’est pas le seul.

MB

 

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires