Panorapost



Economie |

Publié le 28 août 2018

Jeunesse et emploi, les premiers sujets de Mohamed Benchaaboun

Partager cet article :

Pour sa première activité officielle, le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Benchaaboun l’a consacrée à une rencontre avec la Banque mondiale. Tenue ce lundi à Rabat dans le cadre d’un programme de partenariat entre le Maroc et la BM pour la période 2019-2023, le premier acte officiel du ministre des Finances est consacré à deux sujets majeurs qui ont fait écho ces derniers jours dans les plus hautes sphères de l’Etat, que sont la jeunesse et l'emploi.

Au cours de cette réunion avec la BM, Mohamed Benchaaboun, donnera la priorité à la jeunesse et à l’emploi, compte tenu des directives annoncées par le Roi dans Son dernier discours.

S’adressant à la presse comme premier face à face avec les médias en tant que ministre, il a précisé que « ce programme s’articule autour de plusieurs axes et porte sur la restructuration de tous les mécanismes de protection sociale et de développement humain ».

S’agissant de la coopération entre le Maroc et la BM qui signent un nouveau bail quinquennal 2019-2023, elle comprend l'incitation à l'investissement au Royaume conformément à un certain nombre de taxes qui ont été lancées par le gouvernement et qui ont été adoptées par le dernier Conseil des ministres, notamment en matière de refonte des Centres régionaux d'investissement (CRI). « Nous avons également demandé à ce qu'il y ait un maximum d'accompagnement de l'entreprise marocaine, d'une part pour lui faciliter l'accès au financement en mettant en place un certain nombre de mécanismes innovants en matière de garanties, et d'autre part pour permettre à ceux travaillant dans l'informel de migrer vers une économie formelle », déclare le ministre.

Ferid Belhaj, vice-président de la BM pour la région MENA, a lui pris part à cette rencontre de signature de convention de coopération. Face à la presse, Belhaj a indiqué que sa rencontre avec le ministre a été l’occasion de passer en revue l’état des relations et de la coopération de longue date entre le Maroc et la BM et a ajouté que le Maroc et la BM passeront, dans le futur proche, à une nouvelle phase permettant la mise en place d’un cadre stratégique à la coopération, qui constituera une base pour les interventions de la BM sur le plan monétaire et sur le plan du soutien technique.

MN

Partager cet article :

Commentaires