Panorapost



Business |

Publié le 12 juillet 2018

Les ventes mondiales de PSA à un niveau historique

Partager cet article :

Le succès SUV Peugeot 3008 (photo) Europe l'intégration d'Opel Vauxhall expliquent ventes mondiales historiques groupe français semestre

Le succès des SUV comme le Peugeot 3008 (photo) en Europe et l'intégration d'Opel et de Vauxhall expliquent les ventes mondiales historiques du groupe français au premier semestre - Peugeot

Le constructeur automobile français a commercialisé 2,18 millions de véhicules au premier semestre. Un record.

Record historique pour PSA ! Le constructeur automobile français a commercialisé 2,181 millions de véhicules dans le monde, soit +38,1 % en volume au premier semestre. Une performance à mettre au crédit des marques Opel et Vauxhall, qui compensent les premiers effets de la suspension des activités du groupe en Iran .

Sans l'ajout des 571.832 véhicules Opel et Vauxhall, dont les ventes sont consolidées depuis le 1er août dernier après la finalisation du rachat des activités de General Motors Europe, les ventes des marques historiques Peugeot, Citroën et DS ressortent en croissance de 1,9 %.

Retrait d'Iran, position confortée en Europe

Au premier semestre, les ventes du groupe au Moyen-Orient et en Afrique ont pourtant baissé de 18,6 %. Un effet direct de son retrait d'Iran - le principal marché à l'export du constructeur tricolore, une décision douloureuse prise par le patron de PSA, Carlos Tavares, afin de ne pas s'exposer aux sanctions américaines après la décision de Donald Trump de sortir de l'accord sur le nucléaire iranien. PSA se prépare donc à se retirer du pays avant le 6 août, la « deadline » fixée par l'Oncle Sam.

Cette chute et la bonne performance des SUV du constructeur en Europe se sont conjuguées pour conforter le poids du Vieux Continent dans les ventes : 76,7 %, contre 65,6 % un an plus tôt. C'est en Europe en effet, principal marché avec 1,67 million de véhicules écoulés, que le constructeur français affiche un bond spectaculaire de 61,5 % au premier semestre.

Une performance nourrie grâce à Opel et Vauxhall, des marques essentiellement vendues aux clients européens, ce qui fait grimper sa part de marché de 6 points à 17,2 % (et même 25,3 % pour les véhicules utilitaires légers). « La progression est de 8,4 % pour Peugeot, Citroën et DS seuls, qui grignotent des parts de marché dans les principaux pays », s'est félicité PSA dans un communiqué.

En Chine et en Asie du Sud-Est, la situation s'est redressée après un début d'année calamiteux, avec une progression de 6,9 % portée par Citroën (+50,5 %).

Prévision maintenue pour l'Europe

Avec l'arrivée des nouvelles normes d'émissions polluantes en Europe dès septembre, le second semestre pourra-t-il les promesses du premier ? Le constructeur avait prévu d'une stabilité du marché automobile européen cette année. « Il n'y a pas de raison qu'on la change. Le marché européen est relativement dynamique au premier semestre [...] mais la visibilité du marché n'est pas très aisée à cause de ces bascules de normes », a commenté Maxime Picat, le directeur Europe de PSA.

Dès septembre en effet les cycles WLTP (acronyme pour Procédure d'essai mondiale harmonisée pour les voitures particulières et véhicules utilitaires en français) viendront remplacer l'actuel NEDC (Nouveau Cycle Européen de Conduite) mis en place en 1973 et actualisé en 1996.

Le groupe actualisera ses prévisions annuelles de marché (également +2 % en Chine, +4 % en Amérique latine et +10 % en Russie) lors de la publication de ses résultats semestriels le 24 juillet.

 

Sources AFP et Reuters

Partager cet article :

Commentaires