Panorapost



Bref |

Publié le 12 juillet 2018

ONU-HABITAT appelle à la réalisation des objectifs de développement durable

Partager cet article :

Le Programme des Nations Unies pour un meilleur avenir urbain (ONU-Habitat) a exhorté les municipalités, collectivités locales et gouvernements nationaux à accélérer leurs efforts pour réaliser l’Objectif de développement durable 11 (ODD 11) visant à établir des villes et communautés durables d’ici 2030.

Selon un nouveau rapport d’ONU-Habitat publié mercredi, les progrès accomplis depuis 2015 par les autorités locales et nationales dans la réalisation de l’ODD 11 sont inégaux.

Trois ans après son adoption, l’ODD 11 a fait l’objet mercredi d’un premier examen lors du Forum politique de haut niveau sur le développement durable. Plusieurs autres ODD sont directement liés à l’urbanisation, dont les objectifs d’eau propre et d’assainissement, d’énergie abordable et durable, d’environnement et de consommation durable.

« L’urbanisation est l’un des problèmes les plus importants en matière de développement durable. Nous devons nous assurer de faire les choses correctement si nous voulons atteindre les ODD et évoluer vers un monde où nous verrons la fin de la pauvreté, la protection de notre planète et tous ceux qui jouiront de la paix et de la prospérité », a déclaré Maimunah Mohd Sharif, la cheffe d’ONU-Habitat, dans un communiqué. « Les villes sont des espaces où tous les ODD peuvent être intégrés pour apporter des solutions holistiques aux défis de la pauvreté, de l’exclusion, du changement climatique et des risques ».

Au rythme de la croissance urbaine actuelle, plus de 700 villes compteront plus d’un million d’habitants d’ici 2030. Sans une planification et une réglementation adéquate, cette situation pourrait entraîner une augmentation de la pauvreté, de la criminalité, de la pollution et des maladies dues aux bidonvilles, un manque d’eau potable et l’assainissement, des routes encombrées et peu ou pas d’espaces ouverts sûrs.

ONU-Habitat souligne que le logement est de plus en plus inabordable pour de larges pans de la population, ceux d’Afrique étant particulièrement touchés. La pollution de l’air est en augmentation et bien que la fourniture de transports publics soit en augmentation, elle reste insuffisante. Les villes se développent à un rythme plus rapide que leur population – ce qui entraîne des coûts plus élevés pour les infrastructures, plus de trafic et plus de pollution.

 

La rédaction

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires