Panorapost



Maroc |

Publié le 11 juillet 2018

Rétro n°13 : Ouahbi crie et Elotmani écoute, arnaque à l’italienne, le gouvernement prend acte et un dépôt prend feu, ça marche

Partager cet article :

La fadeur n’est pas passée, elle ne passera jamais…

Lundi. Me Abdellatif Ouahbi du PAM attaque avec virulence Elotmani : « Votre gouvernement est politiquement indigent, économiquement indigent, démocratiquement indigent et cette indigence apparaît également dans les droits et les libertés ». C’est sans doute vrai, tout cela, mais venant du député d’un PAM tout aussi indigent, c’est indigeste. Mais Dame Nature est là, qui fait bien les choses : Ouahbi aime parler, et s’écouter parler, alors il parle… et Elotmani, psychiatre de son état, aime entendre ceux qui parlent, voire aime même les écouter, alors il écoute. Et le Maroc continue d’avancer cahin-caha sur ses cahots.

L’Afrique est heureuse, du moins sa frange pro-Polisario. La décision 653, qui incruste l’UA dans le processus de règlement de l’affaire du Sahara, a mis en place une troïka de chefs d’Etat, l’ancien président de l’UA, l’actuel et le prochain, pour voir et entrevoir, viser et superviser un processus dont pourtant seule l’ONU est en charge. Question : Puisque M. Bouteflika se présente semble-t-il à un autre mandat de chef, comment fera-t-il pour se déplacer au Maroc s’il fait un jour partie de cette troïka ?

Mardi. Dans un geste de royale générosité, l’Italie offre 12 vedettes aux Libyens pour qu’ils fassent le ménage devant leurs plages et recueillent, morts ou vifs, les migrants infortunés et (souvent) naufragés. Coût total de ce don : 2,5 millions d’euros, incluant formation des équipages et maintenance des équipements. Cela fait environ 150.000 euros la vedette. Rames et/ou voiles comprises… le ministre de l’Intérieur, et de l’extrême-droite, italien a eu son moment de gloire et son effet d’annonce. Le pire est que ses électeurs le croient…

Jeudi. Conseil de gouvernement, les ministres et leur chef sont contents de dérouler leurs réalisations. Tout a été fait, et bien fait, partout, pour tous. Cela, tout le monde devrait en être informé. Tout le monde ? Oui, sauf le peuple. Mais de cela, le gouvernement se moque éperdument. Le peuple n’a fait que voter.

Cet après-midi du même jeudi, le feu se lance hardiment vers le ciel, consumant tout un lot de produits, dont ceux de Centrale Danone. Un gros feu, avec de grosses équipes de pompiers et une grosse frayeur parmi les employés du dépôt. On parle de plusieurs dizaines de millions de DH de pertes de stocks, presqu’autant que les pertes annoncées par l’entreprise laitière. Mais grâce à Dieu et à la prévoyance, rassurons-nous, il doit y avoir une assurance.

Vendredi. Gianni Infantino aime l’Afrique et le foot africain. Il a été mortifié par l’élimination prématurée des 5 équipes du continent, et il a dit ceci : « « Les équipes africaines étaient très proches du but. Une équipe asiatique l’a fait, les Africains non, mais je pense qu’ils seront prêts pour la prochaine fois ». Et lui aussi, sera prêt. En 2018, avec la VAR, il a viré les Africains. Faisons-lui confiance pour trouver quelque chose pour 2022 au Qatar, si Qatar il y a bien évidemment…

Samedi. Offensive de charme de Nizar Baraka dans le Rif. Il a dit ce que peu, ou pas, de politiques ont dit : la vérité. C’est la 1ère fois qu’un dirigeant istiqlalien reparle avec regret et serrement de coeur des turpitudes de ses aïeux (partisans, pas familiaux) dans le Rif des années 50. Reprenant le titre de l’ouvrage de son grand-père et fondateur de l’Istiqlal Allal el Fassi, il a juré la main sur le cœur qu’il était prêt à faire l’ « autocritique » de son parti… qui en a bien besoin.

USA vs Corée de Kim. Des discussions entre les deux et des demandes américaines, qui ne sont équilibrées par aucune offre de leur part. le négociateur américain s’en va, confiant. Une fois parti, les Nord-Coréens dénoncent l’ « avidité » des Américains, et alternent le show et la guerre froide.

Dimanche. Grande marche pour la libération de Nasser Zefzafi et consorts. Ils étaient des milliers à battre le pavé ce dimanche à Casablanca… Les organisateurs parlent de 25.000 marcheurs, les participants parlent de 8 à 10.000 manifestants, et la police ne parle pas. Les condamnés ont finalement accepté (à l’exception d’un seul) de faire appel, pour sans doute permettre aux manifestants de faire appel à la grâce royale. Cela étant, avoir de l’empathie pour un condamné à 20 ans, c’est bien, ne pas avoir la même courte, c’est mieux, surtout qu’elle n’empêche pas ladite empathie…

A la semaine prochaine.

AB

 

 

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires