Panorapost



Maroc |

Publié le 09 juillet 2018

La Région de Tanger dément le naufrage de 45 migrants subsahariens au large de Larache

Partager cet article :

Dimanche, les autorités marocaines ont récupéré les corps de 45 migrants illégaux portés par les vagues de l'océan Atlantique au large de la ville de Larache, située au nord du Maroc. Un responsable à Tanger, au nord du Maroc, a déclaré à l'agence Anadolu que « les autorités locales ont été informées des corps flottant au large de la ville de Larache ». Mais la préfecture dément...

Le responsable marocain, qui a préféré ne pas être nommé, a ajouté que « les autorités spécialisées ont agi dès réception de l'avis et ont récupéré les cadavres de 45 Africains, dont sept femmes ». Il a ajouté que les victimes sont mortes après que leur bateau a coulé alors qu'elles essayaient d'atteindre les côtes espagnoles, décollant des côtes marocaines à travers l'océan Atlantique.

Aucun autre détail n'a été communiqué concernant le moment où l'incident s'est produit ou s'il y a eu d'autres victimes.

Ce même 9 juillet, les autorités régionales de Tanger ont apporté leur version des faits : « Une embarcation en détresse, avec 33 Subsaharien(ne)s à bord a été sauvé par les garde-côtes marocains, dimanche 8 juillet. 5 personnes ont été admises à l'hôpital de Larache ; deux personnes ont quitté l'hôpital et trois y sont encore en observation, dont une femme enceinte».

Dans ses dernières statistiques, le 3 juillet, l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a déclaré que plus de mille personnes sont mortes en Méditerranée depuis le début de 2018.

Le 29 juin, les dirigeants européens ont conclu un accord sur la question de l'immigration, qui prévoit la possibilité de créer des centres d'accueil de migrants sur le territoire des États membres de l'UE, en mettant l'accent sur la lutte contre l'immigration clandestine vers l'Europe.

MN

Partager cet article :

Commentaires