Panorapost



Business |

Publié le 06 juillet 2018

L’OCP appuie le Nigéria pour sa révolution agricole

Partager cet article :

Jamil Zakari, commissaire d'État à l'agriculture et aux ressources naturelles de Nasarawa au Nigéria, a déclaré que l'État allait lancer une production commerciale d'engrais à grande échelle en 2019.

Zakari a déclaré cela dans une interview avec l'agence de presse du Nigeria (NAN) lundi à Lafia.

Il a dit que des efforts étaient en cours pour établir quatre usines modulaires de mélange d'engrais dans l'état, ajoutant l'équipement pour les usines a été récemment importé de la Chine.

Le commissaire d'État à l'agriculture et aux ressources naturelles précise que les usines de mélange d'engrais, qui seraient situées à travers les trois zones sénatoriales de l'Etat de Nigéria, produiraient divers genres d'engrais qui étaient appropriés aux différents types de sol à travers l'état.

« Nous ne voulons pas seulement produire un produit unique, nous voulons produire des engrais sur mesure, biologiques et réceptifs à nos types de sols particuliers, donc, nous avons pris la peine d'amener des experts, qui ont prélevé des échantillons de sol à travers l'état, et sont venus avec les usines de mélange d'engrais. », a déclaré M. Zakari.

« Les structures ont été érigées et des machines sont déjà installées sur différents sites ; la production va bientôt commencer », ajoute-t-il.

Le commissaire a déclaré que la raison d'être de la création des usines de mélange d'engrais était de faire en sorte que les agriculteurs de l'État aient un accès libre à des engrais adaptés à leurs types de sols à des prix abordables.

Zakari a déclaré que les problèmes liés à l'acquisition tardive d'engrais par les agriculteurs pendant les saisons de culture seraient terminés, car les usines de mélange s'engageraient dans toute la production de l'année.

Il a dit que le gouvernement de l'état demandera bientôt à se joindre à l'initiative d'engrais du gouvernement fédéral afin de s'assurer que ses usines de mélange d'engrais sont autorisées pour amplifier la production alimentaire dans le pays.

Pour rappel, le Nigéria a autorisé 14 usines de mélange d'engrais à travers le pays et les plantes sont capturées dans l'accord d'engrais Nigeria-Maroc.

La NAN signale qu'un accord entre le Nigeria et le Maroc, ancré par les producteurs et fournisseurs d'engrais du Nigeria (FEPSAN) et l’OCP, devrait produire un million de tonnes d'engrais pour les agriculteurs nigérians.

L’agence de presse nigériane cite l’OCP comme leader mondial dans la production de phosphate et de ses dérivés.

L'accord entre le Nigéria et le Maroc vise également à promouvoir l'utilisation des intrants agricoles, notamment l'amélioration de l'accès aux engrais, en tant que moyen majeur de stimuler la production agricole et les revenus des agriculteurs.

L’accord

Un pas de plus a été franchi dans le domaine des engrais avec la signature d’un protocole d’accord entre l’OCP du Maroc et la Nigeria Sovereign Investment Authority (NSIA) pour la création d’une plate-forme chimique pour développer une usine de production d’ammoniac et de produits dérivés au Nigeria. Les détails de l’accord n’ont pas été divulgués. Lors de la visite du Roi du Maroc au Nigeria en décembre 2016 avait été signé un accord entre toujours l’OCP et le groupe nigérian Dangote pour la création d’une plate-forme d’engrais.

Dans le domaine de l’agriculture, un accord a été également signé sur la formation professionnelle agricole et l’encadrement technique entre le ministère marocain de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, et le ministère nigérian de l’Agriculture et du développement rural.

Mouhamet Ndiongue

Partager cet article :

Commentaires