Panorapost



International |

Publié le 06 juillet 2018

L'Iran demande à Trump d'arrêter de tweeter sur le pétrole, car ça fait grimper les prix

Partager cet article :

Un haut responsable iranien a demandé au président américain Donald Trump de s'abstenir de tweeter sur le pétrole, car il pense que les tweets font grimper le prix du brut.

« S'il vous plaît, arrêtez, sinon ça ira encore plus haut! », a dit le gouverneur iranien de l'OPEP, Hossein Kazempour Ardebili, dans un communiqué cité par l'agence de presse Shana.

Ardebili a également affirmé que les paroles de Trump discréditent l'OPEP.

Mercredi, Trump a tweeté que l'OPEP doit « REDUIRE LES PRIX MAINTENANT! »

Les prix du pétrole ont atteint un niveau record depuis plusieurs années à environ 78 dollars le baril ces derniers jours.

Ces derniers jours, Trump a tweeté plusieurs fois sur les marchés pétroliers mondiaux, se plaignant que les prix sont actuellement trop élevés et insistant pour que les principaux producteurs au sein de l'OPEP augmentent la production afin de faire baisser ces prix.

« Le Monopole de l'OPEP doit se rappeler que les prix de l'essence sont en hausse et ils ne font pas grand-chose pour aider. Au contraire, ils font grimper les prix alors que les États-Unis défendent bon nombre de leurs membres pour très peu de dollars. Ça doit aller dans les deux sens. BAISSEZ LES PRIX MAINTENANT ! », a-t-il tweeté mercredi, alors que les Américains célébraient leur fête nationale, le 4 juillet.

« L'OPEP n'a pas défini les prix du pétrole depuis 30 ans, c'est un marché financier », a déclaré Ardebili.

« Vous imposez des sanctions aux grands producteurs, fondateurs de l'OPEP, et pourtant vous leur demandez de réduire les prix? Depuis quand donnez-vous des ordres à l'OPEP? Vos tweets ont fait grimper les prix d'au moins 10 dollars le baril », a-t-il ajouté.

Les prix du pétrole ont fortement augmenté ces derniers mois, avec un prix du baril qui a atteint un niveau qu'on n'avait pas vu depuis plusieurs années, autour de 78 dollars mercredi. Les prix du Brent, la référence internationale, ont augmenté de plus de 60 % au cours des 12 derniers mois, comme le montre le graphique ci-dessous:

Le tweet de Trump, mercredi, devance de quelques jours la réunion de l'OPEP à Vienne, et arrive moins d'une semaine après que le cartel des producteurs de pétrole a accepté d'augmenter la production de 600.000 à 800.000 barils par jour.

Peu après la conclusion de cet accord, Trump a annoncé qu'il avait conclu un accord séparé avec l'Arabie Saoudite pour augmenter la production de "peut-être jusqu'à 2.000.000.000 de barils".

« Je viens de parler au roi Salmane d'Arabie Saoudite et je lui ai expliqué qu'en raison des troubles et du dysfonctionnement en Iran et au Venezuela, je demande que l'Arabie Saoudite augmente sa production de pétrole, peut-être jusqu'à 2.000.000 de barils, pour compenser la différence.... Des prix trop élevés ! Il a accepté ! », a-t-il tweeté.

MN

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires