Panorapost



Maroc |

Publié le 01 juillet 2018

Le problème frontalier en Afrique freine le développement selon OCP Policy Center

Partager cet article :

Dans une étude publiée en mai 2018 et intitulée « L’intangibilité des frontières africaines à l’épreuve des réalités contemporaines », l’OCP Policy Center, conclut que l’Afrique a besoin d’un nouvel ordre des frontières pour assainir les rapports entre ses Etats.

Le document explique que la problématique des frontières est l’une des sources de conflits qui secouent l’Afrique. Il indique que les contentieux territoriaux qui refont surface sur le continent, ont été occultés pendant les premières décennies qui ont suivi les indépendances africaines, à la faveur du principe de l’intangibilité des frontières.

Ce principe censé apporter la paix et la stabilité sur le continent, a été adopté par l’Organisation de l’union africaine (OUA) et par la suite par l’Union africaine (UA). Mais il est de plus en plus remis en cause, dans un contexte global caractérisé par la montée du nationalisme et des revendications identitaires à laquelle l’Afrique n’échappe pas.

Comme alternative à l’intangibilité des frontières, la publication suggère un nouvel ordre qui combine des rectifications négociées, des projets transfrontaliers d’envergure, et des mécanismes de médiation et de règlement des différends basé sur confiance des parties. C’est à ce prix que « l’UA assurera une intégration effective pour tous les peuples du continent noir ».

Rappelons que la mission déclarée de l’OCP Policy Center est « la promotion du partage de connaissances et la contribution à une réflexion enrichie sur les questions économiques et les relations internationales ».

La rédaction

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires