Panorapost



Bref |

Publié le 20 mai 2018

Ecrivains et intellectuels appellent à la fraternité pour les migrants en France

Partager cet article :

Le festival Etonnants Voyageurs de Saint-Malo, dans l'ouest de la France, 19 mai 2018. (Photo)

A travers récits, faits historiques ou dessins, poèmes ou manifestes, trente écrivains et intellectuels, notamment français, italien et mauricien, lancent un appel à la fraternité et se placent "aux côtés des migrants" dans un livre publié avec le festival Etonnants Voyageurs de Saint-Malo, dans l'ouest de la France.

Le prix Nobel de littérature, Jean-Marie Le Clézio, relate ses réflexions sur ses années d'enfance passées caché avec sa famille dans un village du sud-est de la France pour échapper à la déportation dans des camps nazis.

L'écrivain italien Claudio Magris considère de son côté que "le monde est en train de perdre la quatrième guerre mondiale (...) contre lui-même", et que l'Europe fait fausse route en n'affrontant pas "unitairement la situation au lieu d'en laisser la gestion à chacun des pays qui la composent".

L'historien français Pascal Blanchard expose sa surprise en découvrant par hasard, lors d'un voyage aux Etats-Unis, l'opération "Wetback", sous la présidence de "Ike" Eisenhower (1953-1961) qui s'est soldée par l'expulsion ou le départ sous la pression de millions de Mexicains.

Quant à Mireille Delmas-Marty, professeure au Collège de France, elle propose un "Manifeste pour une mondialité apaisée". Elle souhaite, pour les 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l'homme, voir les signataires "saisir cette occasion pour donner force juridique au principe d'hospitalité universel et organiser une gouvernance mondiale des mobilités humaines".

Parmi les autres contributeurs, la Mauricienne Ananda Devi, l'ancienne ministre française de la Justice Christiane Taubira, ou encore l'écrivain français Laurent Gaudé, auteur d'"Eldorado", roman sur des migrants africains arrivant sur l'île italienne de Lampedusa.

"Osons la fraternité" est publié aux éditions Philippe Rey et rédigé sous la direction de Michel Le Bris, fondateur du festival Etonnants Voyageurs (qui s'est ouvert samedi à Saint-Malo), et du Prix Goncourt Patrick Chamoiseau.

L'Assemblée nationale française a adopté le 23 avril en première lecture un projet de loi asile-immigration controversé, qui vise à réduire le délai de la demande d'asile à six mois et prévoit aussi un doublement à 90 jours de la durée maximale de rétention administrative.

Début mai, la Commission nationale consultative des droits de l'Homme (CNCDH) a estimé qu'il "fragilise la cohésion nationale" et "n'exprime en rien les valeurs essentielles de (notre) République". Le texte doit arriver en débat au Sénat en juin.

 

Avec AFP

 

Partager cet article :

Commentaires